Moana Roa demain : Une poubelle planétaire morte ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20052010

Message 

Moana Roa demain : Une poubelle planétaire morte ?




La mort des océans est pour ce siècle

Comment est-ce possible ?

La terre est ronde et entourée d'une atmosphère d'environ 10 km d'épaisseur, ok.
Elle est formée de continents et surtout d'océans, ok.
Elle tourne sur l'axe Nord-Sud dans le sens inverse du soleil (puisqu'il ne bouge pas en fait) : On va tous vers l'Est. Ok.

Ce mouvement est plus rapide au niveau de l'équateur qu'aux pôles puisque, partout le long de l'axe Nord-Sud, le tour complet est fait en 24 heures : Les deux points Nord et Sud exactement sur l'axe (là où ça caille) ont une vitesse nulle alors que l'équateur, avec sa longueur de 40.000 km environ, a une vitesse de 1666 km/h (40.000/24).
Là, ça trace même si ça ne se sent pas, Ok.

L'atmosphère tourne "moins vite" que la terre, d'une part parce qu'elle est moins dense, d'autre part parce qu'elle est plus grande (en diamètre). La terre l'entraîne, en fait.

L'eau étant un fluide, les océans aussi sont en mouvement, cherchent eux aussi à bouger en suivant le mouvement de la terre, donc plus vite à l'équateur et le moins possible aux pôles :
S'il n'y avait pas de continents le mouvement de l'eau irait vers l'Est partout sur la terre, avec une vitesse progressivement décroissante de l'équateur vers les pôles.

Les continents orientés Nord-Sud sont donc des barrières au mouvement de l'eau. Quand le courant les rencontre, il n'a d'autre choix que de suivre leurs cotes et, près des pôles, de repartir dans l'autre sens pour remplir le vide que son déplacement initial a créé. On a donc des courants en boucles - les "gyres" ou "vortex" - entre les continents barrant la route vers l'Est :

Le centre de ces grands courants circulaires est donc relativement calme et immobile par rapport au reste.

Donc, tout ce qui flotte passivement sur tous les océans a tendance à s'y regrouper spontanément.

Reconcentration diffuse des pollutions


L'invention du plastique date de 1865, il y a 145 ans, mais le début de l'explosion de son industrialisation massive date des années 30, il y a 80 ans en gros.

La pollution plastique a donc moins d'un siècle.
Les océans sont le principal réceptacle de cette pollution. Parmi eux, ceux les plus bordés par les concentrations humaines sont les plus touchés, sont ceux recevant le plus de ces déchets inertes et quasiment non-biodégradables.

Conséquence de l'explosion extraordinaire de la production de plastique par l'humanité, les gyres des océans les plus touchés ont leur centre à présent occupé par des amas gigantesques de débris et détritus plastiques flottant entre deux eaux sous leur surface, amas dont la taille augmente sans cesse.

Ce fait a été médiatisé pour la première fois par l'océanographe américain Charles Moore dans les années 90 et pour le gyre du Pacifique Nord.

Le mécanisme de cette reconcentration a été mis en image par Greenpeace pour le gyre du Pacifique Nord :

Pour voir l'animation relative au voyage des déchets, cliquez sur l'onglet "the journey of trash" puis faites glisser la flèche blanche vers la droite, sous les périodes (6 mois, 2 ans, 4 ans et 6 ans).

En toute logique, tous les gyres sont concernés, à hauteur des apports qu'ils reçoivent.

On peut les classer par ordre d'importance de leur pollution même s'ils n'ont pas tous encore été identifiés, étudiés, puisque ces apports sont fonction de l'importance des populations humaines qui les entourent :
  1. Gyre Nord Pacifique
  2. Gyre Nord Atlantique
  3. Gyre Sud Atlantique
  4. Gyre Sud Pacifique
  5. Gyre Indien


Les effets de cette pollution massive sur la biosphère est encore peu connu mais les premiers éléments sont effectivement plutôt affolants :


En toute logique également la majeure partie de cette pollution (80 %) coule plus ou moins rapidement et a donc commencé à sédimenter sur le fond de tous les océans.

Depuis 2008, l'inquiétude générale augmente y compris dans les gouvernements et la panique commence à être sérieuse puisque le fait, encore timidement médiatisé, l'est toujours de façon plutôt alarmiste et reste toujours peu connu mais son augmentation exponentielle, elle, ne fait plus aucun doute.

Il est peu probable que ces masses gigantesques de pollution grave n'aient pas de très lourds impacts sur la survie de tous les océans déjà très sérieusement menacés par les autres pollutions et la sur-pêche.

L'avenir des océans semble tout tracé : La mort partout et en moins de 100 ans.
Maman, c'est quoi un poisson ?
Je ne sais plus mon chéri ...


Heureusement pour lui, le Commandant Jacques-Yves Cousteau est mort avant d'avoir eu à rencontrer cette horreur.

Y survivrons-nous ?
Fichiers joints
gyres.jpg Les gyres (d'après NOAA)Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(87 Ko) Téléchargé 8 fois
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum