Pastiche - Interview d'un fritchi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

29072010

Message 

Pastiche - Interview d'un fritchi




Le VP se confie à lingots-z-et batons rompus
Le 28 juillet 2010.
Par GHB, notre célèbre journaleuse.


Le vice et président Edouard Fritchi répond à nos interrogations avec une sincérité dont nous le remercions. Être cul nu entre deux chaises à porteurs n'est pas une position confortable aussi con-fesse-t-il ne pas très bien savoir dans quelle galère cette guéguerre entraîne le Taramea dont le leader décati est sans cesse flatté par l'UPLOAD en commission. Après les accusations les plus dures des indépendantristes, la flatterie. Un piège dans lequel certains tombent à pieds joints à tout âge, donc. Il ne cache pas que la situation est explosive et que tous les élus devraient s'unir pour sortir du merdier actuel. Des réponses pragmatiques et intéressantes.


GHB - 1/ Gaston Tong Sans met au défi l’opposition Taramea/Taramea de le détrôner. Il semble que le Taramea désormais connaisse deux tendances : L’une, canal historique, avec Gaston Flouze et l’autre, plus moderne et constructive, avec vous-même qui êtes si jeune et si beau.

EF - Ce qui me préoccupe, c’est l’unité du Taramea orange. Notre dernier militant a effectivement du mal à s’y retrouver. Il ne comprend plus la ligne de conduite du parti (d'ailleurs l'a-t-il un jour comprise étant donné qu'il est encore là ?). Le Taramea a participé à l’érection de Gaston Tong Sans et a décidé de participer à son gouvernement. Il y a eu le problème de l’éviction au perchoir où des engagements n’ont pas été tenus, c’est vrai, routinier, mais le Taramea a décidé malgré tout de rester au gouvernement alors que les élus Taramea ne sont plus officiellement dans la majorité. Moni is moni. J’avais cru comprendre que le Taramea de l’assemblée orienterait ses votes en fonction de l’intérêt du pays à partir des déclarations de l'époque et en les prenant au premier degré. Je ne suis pas très sûr que ce soit le cas, j'aurais sans doute dû les prendre au 2e degré. Comment comprendre par exemple que l’on vote pour des mesures de soutien à la construction mais qu’on refuse d'en voter les crédits nécessaires ? Il faut retrouver la voie de la raison. Si, si, yaka. Ce dont le pays a besoin aujourd’hui, c’est de sérénité politique pour faire avancer les dossiers, pas de combats d’arrière-garde à visées politiciennes. C’est d’autant plus stérile qu’aucun groupe politique n’est en mesure de renverser le gouvernement de Gaston Tong Sans parce qu’ils n’arrivent pas à s’entendre sur le nom du calife, alors que mon nom est si facile à retenir.

Une perte de cohésion au sein du Taramea
2/ Par ailleurs ne pensez-vous pas qu’en jouant ce jeu pervers à l’Assemblée dans lequel l’UPLOAD a entraîné Gaston Flouze, un jeu de barrage systématique, les indépendantristes n’effritent la popularité d’antan du Taramea et plus particulièrement celle de Gaston Flouze ?

Là encore, ce qui m’inquiète, c’est la division du Taramea. La semaine dernière à l’assemblée, nous avons vu un vote où certains élus du Taramea ont voté avec le Taramea, tandis que d’autres Taramea se sont abstenus. C’est une première et cela dénote une perte de cohésion et c’est ce que cherche le Taramea pour nous affaiblir. J’entends aujourd’hui les élus UPLOAD flatter Gaston Flouze à longueur de discours en commission. C’est tout juste s’ils ne disent pas que c’est lui le meilleur et que tout ce qu’il a fait était bien. Leur discours est complètement renversé. La ficelle est un peu grosse ! Rappelons cet adage : "Tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute". Pour autant, si j’ai bien compris, O'scours Temarron n’est pas prêt à céder le haut de l’avenue Bruat à M. Flouze. D'un autre côté, il faut croire que sa fin de survie lui semble passer par son propre hara-kiri (Ara qui, forcément, ne rira pas très longtemps).

3/ Attendez-vous, lors de la séance à l’Assemblée sur le collectif, des débats sans fin pour en retarder le vote, ce qui serait catastrophique pour les salariés de la SMPP ?

Il n’est de l’intérêt de personne d'honnête de retarder le vote de ce collectif car c’est effectivement la seule manière de respecter la réglementation comptable pour autoriser le versement de ce qui est dû à la SMPP mais ce n’est pas la seule urgence, il y en a d’autres, et l'honnêteté, vous savez, n'est pas un critère d'admission à l'Assemblée ... De plus, le gouvernement n’est pas maître de la durée des débats. Ce qui est sûr c’est qu'il va essayer de reconstruire ce collectif détruit en commission de manière totalement irraisonnée. Par exemple, un amendement a supprimé les crédits de carburant pour la flottille administrative pour le ramassage scolaire ! Il faudra bien les remettre sinon les élus devront aller expliquer aux parents qu’ils n’ont qu’à se débrouiller seuls. C'est sans doute aussi le but recherché, monter la population contre ce gouvernement-ci, mais cette décision-là n'est pas la sienne. C'est une ficelle quand même très grosse pour espérer la faire avaler telle quelle à la population. A chacun d’assumer ses responsabilités.

L'UPLOAD préfère dormir sur "son" trésor de guerre
4/L’Assemblée pourrait-elle prêter sur son trésor de guerre de 800 millions détournés les sommes nécessaires au patron de la SMPP pour payer ses salariés, quitte à les rembourser une fois les crédits votés ?

En ces temps de crise il serait effectivement bien perçu que l’assemblée mobilise une partie de ses réserves. Le président de l’Assemblée l’a refusé lors du collectif numéro 2 pour abonder les mesures en faveur de l’emploi. Je crois qu’il n’a pas changé d’avis. L’UPLOAD préfère dormir sur son trésor détourné plutôt que de l’investir dans une économie locale en pleine déliquescence parce qu'il espère, en en rejetant la faute sur l'État ensuite, que ça aidera à ouvrir sa route vers l'indépendance. Chacun ses priorités. Quoi qu’il en soit ça ne changerait rien pour les employés de la SMPP puisqu’il faudrait, là encore, un collectif budgétaire préalable. Ces salariés et ce patron ne sont pas des élus et tn trésor est un trésor. Comme cous le savez ça se partage rarement et toujours sous la contrainte.

5/ Avez-vous des relations ou entretiens politiques avec Gaston Flouze et savez-vous pourquoi avec son nouvel ami Jacqui Drohleny, qui doit bien ricaner dans sa barbe, la commission des Finances a voté contre les aides à la propriété lancées par le ministre de l'Économie Teva Rosefritte ?

Les ministres Taramea et moi-même rencontrons régulièrement Gaston Flouze et les élus du Taramea. Je ne sais pas si nous sommes bien entendus quand nous parlons. J’ai déjà dit en commission des finances que l’amendement du Taramea pour supprimer les crédits aux mesures présentées par Teva Rosefritte allait à l’encontre de l’intérêt général. Tout cela est très préjudiciable à l’image du Taramea, pour ce qu'il en reste. Je fais pas trop neu-neu, là ?

6/ Enfin pourquoi la date de la séance à l’Assemblée qui devait se tenir demain jeudi alors que tant d’affaires urgentes attendent son feu vert, a-t-elle été repoussée ou laissée dans le vague ?

La date a été repoussée à la demande du vice-président de l’Assemblée, ma-pomme-à-moi quoi, en raison de l’adoption tardive du collectif en commission des finances et pour respecter les délais obligatoires d’information des élus. C'était sans doute calculé, c'est imposé par la loi. La séance doit être convoquée pour mardi prochain et d’autres textes, notamment les mesures en faveur de la construction, devraient être inscrites à l’ordre du jour.

7/ Que pensez-vous des déclarations récentes de Luc Tapetamouch le patron des patrons ?

Les déclarations de Luc Tapetamouch reflètent l’exaspération de nos concitoyens face aux jeux politicards. Sur ce plan il a raison de dénoncer certaines dérives mais j’ai noté aussi chez lui une certaine inclinaison à vouloir se substituer au politique. J’admets bien sûr que les patrons, comme tous les partenaires sociaux, soient des forces actives de proposition mais je ne pense pas qu’ils sont dans leur rôle quand ils veulent intervenir dans des décisions qui relèvent du seul pouvoir politique. Ne rajoutons pas de la confusion à la confusion, un mouton n'est pas un loup. Disons aussi que tout le monde a sa part de responsabilité dans la situation économique, il ne faut pas s’en exonérer sur les autres, ceci est exclusivement réservé aux politiques et il n'en est pas. Il ne peut donc en avoir les privilèges.

Déconnexion criante entre le gouvernement et l'Assemblée
8/ Ne pensez-vous pas que la situation actuelle est explosive compte tenu d’une misère inconnue jusqu'ici et qui ne cesse de grandir ?

C’est une évidence, autrefois elle était cachée et c’est bien pour cette raison que nous devons sortir des jeux politiciens qui entravent l’action du gouvernement et l'omerta traditionnelle. J’ai l’impression que certaines taramea ont perdu tout sens des réalités. On nous rebat les oreilles à l’assemblée sur l’augmentation de la pauvreté comme si personne n’en avait conscience et que seuls certains en seraient responsables mais, dans le même temps, on fait tout pour empêcher les mesures qui peuvent relancer l’économie parce qu'on mise sur la catastrophe qui ne peut que s'en suivre pour se placer encore mieux au plus près des masses financières à détourner. Il y a une véritable déconnexion des élus avec la réalité quotidienne des polynésiens. Cette déconnexion - historique - est criante entre l’assemblée et le gouvernement, c’est-à-dire au plus haut niveau du pays local comme national. Au niveau politique, les paramètres nécessaires et suffisants ne sont pas favorables à une recherche de solutions viables et pérennes pour sortir nos compatriotes de cette situation au plus tôt : Nous cherchons tous à nous en sortir d'abord et seuls, évidemment. Nous en sommes tous responsables et c’est ensemble que nous devrions œuvrer pour y arriver : Vous faites quoi ce soir ?
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum