Pourrinetia - La Diren massacre la biodiversité !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

28102010

Message 

Pourrinetia - La Diren massacre la biodiversité !




Le retour de la chasse à la tortue.

Le petit (mais vraiment petit !) commerce
aux commandes de la DIREN !!


- Les Nouvelles de Tahiti - 26 octobre 2010 - ÉVÉNEMENT - La direction de l’Environnement doit annoncer aujourd’hui l’ouverture prochaine de quotas de pêche à la tortue :

Il s’agit de “prendre en compte une pratique culturelle afin de mieux la contrôler”, dit Christophe Giraud
(...)
Un projet de modification du code de l’environnement est en cours de rédaction. Le principe devrait être expérimenté dans les prochains mois. Et annoncé cet après-midi à Moorea, à l’hôtel InterContinental, par Miri Tatarata, chargée de la biodiversité marine à la direction de l’Environnement. Son directeur le répète : “C’est une entreprise courageuse et honnête pour sortir de la prohibition. On va commencer à gérer le braconnage et à remettre en selle les Polynésiens au sein de la gestion de leur environnement.”


Christophe Giraud ? Tiens ? Où est passé le Willy Tenuanui qui était à la tête de la Diren jusque là ?

J'ai reçu ça, "au cas où ça serait censuré aux Nouvelles" (de Tahiti) :

Christophe Giraud ? C'est pas celui qui avait :

1- Assassiné le cheval d'un médecin connu et être revenu, la nuit, chez lui, sur les lieux de son forfait, pour en maquiller les traces ?

2- A l'époque où il était vétérinaire, reçu un don de 5 MF "pour les animaux", 5 MF avec lesquels il s'était acheté un ordinateur et une voiture, pour lui ?

3- Dit en public, lors de son premier passage à la Diren, à un de ces "copains", qu'il ne voyait "aucun état d'âme à faire disparaître des espèces si ça s'avère nécessaire à ton entreprise" (sic !!) ?

4- Fait croire en 2009 au responsable du HCR qu'il était le représentant officiel du Syndicat des Vétérinaires et, donc, parler en leur nom - alors qu'il ne l'était pas - pour faire pa$$er $on idée de l'organi$ation du marché de$ fourrière$, à leur détriment ?

5- Bloqué complètement, dès sa nomination à la Diren en avril 2008, toute lutte contre la fourmi jusqu'à ce que son ministre lui passe par-dessus pour l'imposer, en novembre 2008 ? Rassuré, dans le même temps, ces petits copains "PFF" par un "ce n'est pas rentable pour vous cette année mais ça le sera dès l'an prochain, je m'en occupe" ?

32768 - etc...
(j'en ai d'autres et je suis loin - très loin - d'être le seul)

Quel curieux hasard, vraiment, que de le voir installer "ça" depuis la direction de la Diren juste après avoir manœuvré, depuis que Ienfa l'a mis dans son cabinet pour faire plaisir à Tanseau, pour en éjecter le directeur et prendre sa place.

Quoi de plus logique que de le voir s'organiser aussitôt ce premier biz' glauque au détriment de tout autre être vivant et pour son petit capital personnel, comme il l'a toujours fait et le fera toujours ?

Quels vont être les autres magouilles putrides que sa nouvelle position va lui permettre de perpétrer sur le dos de tous et pour son petit compte en banque ? Il suffit d'attendre, ça devrait venir vite.

Merci M. Tanseau,
Merci M. Ienfa,
Merci M. Tong Sang.
Parce que tout ça, vous le savez déjà et depuis longtemps !!


Oui, le zozo est largement connu pour être un magouilleur et un gaffeur de première.

Je connais l'anecdote du cheval, de la bouche du médecin en question.

J'ai entendu parler de cette histoire de 5 MF, à l'époque. Si j'ai bien compris ce qu'on m'a dit alors, la donneuse a été facilement abusée par le très bon bagou de ce margoulin et elle s'en était mordue les doigts après, trop tard.

Lionel Teihotu avait effectivement du passer par-dessus ses blocages pour lancer la campagne 2008-2009, campagne reprise et renforcée au changement de gouvernement suivant par Georges Handerson et Georges Puchon, les deux seuls ministres - avec Maina Sage - à avoir, auparavant, "tâté de la fourmi" sur le terrain, à savoir un peu ce que c'est vraiment.

J'ai aussi entendu des choses, de la bouche d'un ex-vétérinaire du SDR, concernant ses magouilles autour du fric à se faire avec les fourrières et de certaines compromissions des vétérinaires actifs du SDR pour faire marcher sa petite combine de l'époque qui semblait vouloir "organi$er" le$ euthanasie$.
Ceci est encore plus "amusant" à entendre quand je le revois me dire, il y a une décade environ dans sa clinique vétérinaire du Lotus, "je suis contre l'euthanasie, c'est barbare et inutile, je me battrais toujours contre !" avec une conviction à ne pas s'étonner de le voir même vendre sa femme pour ça ...

J'ai eu quelques échos douteux sur "son" association de protection des tortues au temps où il en était le président. Hasard certainement, je sais qu'il n'a strictement rien fait pour sauver celles du Musée Gauguin après leur agression par les chiens (apparemment accompagnés et commandés), rien (pas plus que le directeur financier qui a été placé là par les magouilles de sa compagne élue à l'APF et pour le fric de ce poste : il préfère le golf d'en-face aux tortues centenaires dont il a une part de la responsabilité ...)

J'ai eu, de certains vétérinaires et de particuliers, des témoignages appuyant leur avis de son incompétence en certains domaines vétérinaires, incompétence compensée par une très forte appétence pour l'argent qu'il peut tirer de ses victimes plutôt que de passer la main à ceux qui savent.

J'ai eu écho de la mise au placard en 2009 à la DIREN de ceux qui avaient assez de couilles pour s'opposer à lui quand il tentait de monstrueuses hérésies, en plus de son bureau de directeur "fen shui". Ils n'en sont sortis que lorsque l'autre a démissionné en anticipation de sa mise à pied. Willy Tetuanui était aussi du placard. Il lui avait succédé à la direction. Il en est donc éliminé maintenant. Je ne dis pas que ce bonhomme-là est parfait, je constate.

Il est un fait que sa maîtrise du double langage, son hypocrisie, sa cupidité et sa stupidité foncière dans le choix de ses stratégies personnelles (il est, par contre, très intelligent dès que ça relève du baratinage commercial à des gens non avertis) en font un beau symbole du popoti cherchant à devenir taramea.

Il se vend chez Tanseau. Pourquoi ?
Parce que Tanseau est le seul assez con pour accepter une tare pareille comme sous-verre ?
Ou bien parce qu'il n'y a pas de tinito assez con pour accepter cette place ?

"Étrange" que cette monstruosité contre les espèces menacées et contre l'environnement en général ne soit pas relevée par La Dépêche, "vraiment bizarre".

Les voies du petit commerce sont toujours pénétrables.

L'Environnement n'a plus d'avocat, la curée commence.



(Christophe Giraud à droite)

Quand les vieux font la politique, on a une politique du passé :
Dépassée !!


Evil or Very Mad Evil or Very Mad Tous Dehors !! Evil or Very Mad Evil or Very Mad
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Pourrinetia - La Diren massacre la biodiversité ! :: Commentaires

avatar

Message le Sam 30 Oct - 5:51:35 par Mimi mato

Signez cette pétition !!


>> Non au retour de la pêche à la tortue en Polynésie française. <<

Arrêtons ça tout de suite !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 30 Oct - 6:36:59 par Mimi mato

Un truc qui me fait quand même un peu rigoler dans cette histoire est que ce buzz arrive exactement au moment où ce popoti notoire prend la place de l'autre, comme si sa petite victoire lui avait donné le sentiment d'être enfin devenu calife à la place du calife que tout lui est maintenant permis et, bang, une première connerie plus grosse que lui (déjà que...) !

Le con et le salaud ont pour stratégie le "tant que je gagne je joue" du belge de Coluche devant son distributeur de boissons. Ça se tient mais ça nécessite un minimum de clairvoyance pour tenir sur la longueur. Les cons en sont pas mal dépourvus en général.
La preuve.

Les sales cons sont ainsi les meilleurs artisans de leur propre perte.
A nous de nous assurer qu'elle soit la plus définitive possible :

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 30 Oct - 9:51:15 par Mimi mato

Dans un article de Tahiti Presse de ce jour, l'ATP nous livre - outre une belle japoniaiserie sur le nom du sinistre Ienfa, qu'ils ont rectifié en "Yen Fa" (pourquoi pas "Fa'a Moni", carrément, puisqu'ils sont tous là pour l'artiche en cfp, dollar ou yen, non ?) - le signal de la retraite devant l'unanime levée de boucliers.

Mort de rire (jaune : "Yen" a pas bonne idée, pa'i ! Twisted Evil )

A eux de faire leur ménage en interne pour trouver l'abruti à l'origine de cette connerie et du pourquoi d'une telle mise en valeur précipitée.

Est-ce que, par hasard, Ienfa se serait vu imposer le Giraud "pour raisons politiques", i.e. par chantage de Tanseau sur ce qui reste du TTA ?

Soyons francs : On s'en tape et on s'en tapera tant que leur place en prison, à tous, ne leur est pas imposée !

Cette marche arrière est déjà un beau résultat mais ne baissons pas la garde tant qu'ils sont là, voyons la suite, avec attention.

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Tous dehors ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 30 Oct - 23:31:08 par Clément

Tiens c'est vrai, je me souviens très bien de cette petite phrase "je ne suis pas contre la disparition d'espèces endémiques si ton entreprise prospère" (exploitation bio). C'était lors d'un débat dans la salle de cinéma du majestic. On était beaucoup a être choqués de cette sortie. Déjà qu'il n'y a pas grand chose de sauvegardé en Polynésie si même le Directeur de L'environnement n'y voyait aucun inconvénient pour le business c'était assez glauque.

Ce matin, Christophe Giraud qui semble avoir repris donc ses fonctions de directeur de l'environnement, persiste et signe dans la démarche d'ouverture des quotas de pêche car la pêche existe déjà depuis 30 ans...

ben voilà, j'ai signé la pétition parce que je ne peux pas comprendre qu'on ait pu dépenser de l'argent pour faire comprendre aux enfants qu'il faut protéger les tortues et qu'aujourd'hui ils entendent que les tortues vont être pêchées...

A ce titre, et comme Monsieur Giraud a été président d'une association de protection des tortues, il serait judicieux de savoir combien de subventions cette association a pu recevoir des différents gouvernements.

No

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 1 Nov - 4:34:46 par Mimi mato

Ce que j'ai un peu de mal à comprendre, moi, c'est comment on peut mettre un abruti pareil à la tête de quoi que ce soit.

Président d'une association de tortues, ouais, j'avais vu, dès le début. Comme il change de lubie comme de chemise, je me suis alors dit qu'il devait y avoir du moni à gratter par là à ce moment-là. Du moni et des voyages : Ils ont eu du fric pour faire du comptage des tortues dans les îles, paraît-il.

Vous avez déjà entendu parler de quelconques résultats de ces fameux comptages, vous ?
Moi, non. Par contre, de leurs petites promenades dans les îles, ça oui.
Aaah, la vie des îles ...

Il faut dire que tant d'années dans le plumage des plus ou moins riches mémères à chien-chien-chat-chat, ça forme à l'arnaque basique. Difficile de changer ses réflexes après ça.
D'où ce buzz.

Basique, oui, c'est sans doute là que le bat blesse pour lui : On n'est pas tous aussi idiots que cette faune-là, de fait plutôt minoritaire dans le nuna'a.

L'habitude rend notre main plus habile et notre génie plus maladroit. - Nietzsche

Un pour tous et tous popotis !
Tous popoti ?
Twisted Evil Twisted Evil Tous dehors !! Twisted Evil Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 7 Nov - 20:14:39 par Mimi mato

Résumé de la manip permettant à cet arriviste de reprendre ce qui lui avait semblé une place de choix pour ses petites affaires :

1. Il entre comme chargé de l'Environnement au ministère Ienfa (Santé+Env.) au moment de la mise en place du gouvernement GTS et grâce à son copinage avec Tanseau. De là, il mène la vie dure à Willy Tetuanui en espérant le voir en partir puisqu'il veut sa place.

2. Philippe Couraud devient très gênant au SDR et ça combine un max pour le dégager de là. Je n'ai pas de vrais détails sur ce qui fait qu'il dérange.

La somme des deux nous donne le JOPF N2010-41 NS :
a. Arrêté n° 1930 CM du 27 octobre 2010 portant fin de fonction de M. Philippe Couraud en qualité de chef du service du développement rural

b. Arrêté n° 1932 CM du 27 octobre 2010 portant fin de fonction de M. Willy Tetuanui en qualité de directeur de la direction de l'environnement

c. Arrêté n° 1931 CM du 27 octobre 2010 portant nomination de M. Willy Tetuanui en qualité de chef du service du développement rural

d. Arrêté n° 1933 CM du 27 octobre 2010 portant nomination de M. le docteur Christophe Giraud en qualité de directeur de l'environnement

Ite missa est.
D'où la première monstrueuse connerie ci-dessus.

C'est d'autant plus déplorable que son premier passage à ce poste Diren s'était déjà émaillé d'un grand nombre de malversations, connues. Dans un pays normal il serait viré dans la semaine, dans un pays normal ...

Bilan :
  • GTS ne recrute que les plus mauvais pour être sûrs de bien tout casser.
  • Le bureau du directeur de la Diren va retrouver son look "Fen Shui" et s'agrémenter de matériel public de luxe à usage privé.
  • Dieu est effectivement mort, sans doute vers 1850 comme l'avait compris Nietzsche en son temps.
Bon, le GTS commence à bien s'organiser sa maffia de bras cassés.
Alors, cette motion api, ça vient ?

Pendant l'incendie l'orgie continue.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 10 Nov - 5:40:00 par Mimi mato

Il semble que la vox populi soit devenue suffisamment forte pour que la vapeur soit inversée ha'aviti viti :

Il faut dire que les pétitions enflent et que les réactions internationales sont entrées dans la danse. Une belle réussite en matière de levée de boucliers.

Mon commentaire à l'article des Nouvelles, au cas où il soit censuré :

Allons, allons, soyons un peu sérieux là-haut !!

Miri Tatarata est "responsable" du côté marin à la Diren depuis des années. Elle en a vu passer des directeurs et des gouvernements en restant à ce poste : Willy Tetuanui, Christophe Giraud, Pierre Coissac, etc. Elle y fait partie des meubles. Si elle a pu tenir aussi longtemps c'est bien parce qu'elle n'agit que sur ordre, ne prend jamais d'initiative. Il y en a plein des comme ça dans "nos" administrations, tout le monde le sait.

Donc elle a dit ce qu'on lui a dit de dire et maintenant elle sert de lampiste.

Qui lui a donné cet ordre ? A priori son supérieur, non ?
Qui est son supérieur ? Le directeur de la Diren, statutairement.

A-t-il reçu lui-même un ordre en ce sens de plus haut ?
C'est la question mais la réponse est nécessairement tarabiscotée puisque :

1. Il y a eu changement de directeur pratiquement au même moment.
2. Le "nouveau" est un politique.

Donc sa place lui est "garantie" par le "soutien" de son "parti" au sein du fragile gouvernement actuel. Qui plus est, son emplacement précédent était en tant que conseiller à l'Environnement auprès de Ienfa, la gaffe peut très bien n'être que de lui.

Donc, soit c'est une décision foireuse d'un petit nombre de politiques, soit c'est celle du directeur api tout seul mais s'en prendre directement à lui maintenant porterait tord à pas mal d'autres en même temps.

=> Un lampiste leur est actuellement plus nécessaire que la vérité.

De toute façon, la vérité, quelle importance si la tortue reste réellement protégée ? Leur ménage interne, c'est leur affaire.

... et il vaut mieux pour eux parce que quand ça sera à nous de le faire le "mouvement" sera large : Pas mal n'attendent que ça depuis un bon moment et pas que sur les tortues !

La dernière phrase, c'est pour ne pas mettre le refrain :

Twisted Evil Twisted Evil Tous dehors ! Twisted Evil Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 11 Nov - 6:01:22 par Mimi mato

Ça y est ...
Toujours à la bourre pour prendre le train celui-là mais il le prend (quand c'est quasi-incontournable, ok). Enfin, il l'a signée :
2871. Georges HANDERSON

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 12 Nov - 8:33:11 par Mimi mato

Piqué sur le site de l'ex(?) égérie du Parrain, la voix de son maître :
Nous n'entrerons pas, par ailleurs, dans la polémique générée par des responsables du service de l'Environnement concernant la protection des tortues, elle a permis au gouvernement de clarifier la situation et de prendre les premières mesures de protection en attendant un vrai projet de survie pour cette espèce en voie de disparition. La Polynésie a conquis le droit, sinon le devoir, d'établir un espace conforme à ses valeurs et à ses intérêts. Nous n'avons pas le monopole du coeur. Mais nous ne pouvons concevoir avec flegme ou avec des yeux de myope la cruauté de certains amateurs de viande aussi bien de tortue que canine, lorsqu'ils tuent ces animaux de compagnie fidèles, dévoués, confiants, les chiens. Idem pour toutes les cruautés de l'homme envers les animaux. L'ancien président de la République Valérie Giscard d'Estaing a dit un jour : " On voit le degré de civilisation d'un peuple à sa manière dont il traite les animaux" et l'on peut ajouter aujourd'hui " à la manière dont il traite ses citoyens"
Blabla de soutien mais blabla quand même et avec une connerie monumentale en conclusion, comme très souvent : Ce n'est pas notre chasseur d'éléphants diamantaire national (et dont le prénom n'est pas celui d'une fille ...) qui a sorti cette phrase mais un bonhomme auquel il n'arrive pas à l'ombre de la cheville : Le mahatma Gandhi, simplement ... ("mahatma" signifiant "la grande âme" dans leur langue)
Enfin, c'est du Christine Bourde qui, comme son nom l'indique, ...

La pétition en est à présent à 2928 signatures (ce n'est pas encore assez) et a été portée au HCR aujourd'hui.
La marche arrière de façade se cantonne toujours à des mots : Je ne vois aucune des "premières mesures" palpables dont auquel à propos la Bourde fait allusion.
Bref, chalala pour "calmer le buzz".
L'arriviste de Tanseau est toujours en place, lui.
GTS aussi.

Les tortues ont ainsi toujours intérêt à bien se tenir ...
... et vous à signer la pétition !

C'est fou, ce mépris des évidences ... et des gens.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 12 Nov - 18:52:42 par Mimi mato

Trouvé ça aux infos :
WELLINGTON, 12 novembre 2010 (AFP) - Six personnes sont mortes et plus de 90 autres sont tombées malades après avoir consommé de la viande d'une tortue en voie de disparition en Micronésie, un groupe d'îles de l'océan Pacifique, ont indiqué les autorités.

Les six personnes, dont quatre enfants, sont mortes après une fête sur l'île de Murilo où figurait au menu de la viande de tortue imbriquée ou tortue à écailles, un espèce menacée, a indiqué le service d'information des États Fédérés de Micronésie.

Après une analyse des services de santé et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), il est apparu que les décès sont dus à la toxine contenue dans la viande de tortue, la chelonitoxine, et contre laquelle il n'existe pas d'antidote.

Les autorités ont depuis décrété l'interdiction totale de consommation de viande de tortue et des œufs.

La tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata) ou tortue à écailles est la tortue de mer qui a été la plus chassée pendant des siècles pour sa carapace ornée d'écailles très recherchées.

Elle est désormais protégée par la Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées (CITES).

ns/ebe/ple

AFP
Bon appétit messieurs et vous, ministres intègres, ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 13 Nov - 0:35:50 par Mimi mato

JOPF du 11 novembre 2010, pp. 6199-6200 :
A R R E T E n° 7563 MSE du 2 novembre 2010 portant délégation de signature à M. le docteur Christophe Giraud, directeur de l'environnement.

Le ministre de la santé et de l'écologie, en charge de l'environnement et de la prévention des risques sanitaires.
Vu la loi organique n° 2004-192 du 27 février 2004 modifiée portant statut d'autonomie de la Polynésie française, ensemble la loi n° 2004-193 du 27 février 2004 complétant le statut d'autonomie de la Polynésie française ;
Vu l'arrêté n° 107-2009 APF/SG du 24 novembre 2009 déclarant élu Président de la Polynésie française M. Gaston Tong Sang;
Vu l'arrêté n° 2465 PR du 28 novembre 2009 portant nomination du vice-président et des autres ministres du gouvernement de la Polynésie française, et déterminant leurs fonctions ;
Vu l'arrêté n° 2474 PR du 30 novembre 2009 relatif aux attributions du ministre de la santé et de l'écologie, en charge de l'environnement et de la prévention des risques sanitaires ;
Vu la délibération n° 2003-35 APF du 27 février 2003 portant création de la direction de l'environnement ;
Vu l'arrêté n° 1933 CM du 27 octobre 2010 portant nomination de M . le docteur Christophe Giraud en qualité de directeur de l'environnement ;
Vu la circulaire n° 8 CM du 19 octobre 1984 relative à la signature du courrier ;
Vu la circulaire n° 4606 PR du 24 juin 2010,

Arrête :

Article 1er.— Délégation de signature est donnée à M. Christophe Giraud, directeur de l'environnement, à l'effet de signer au nom du ministre de la santé et de l'écologie, en charge de l'environnement et de la prévention des risques sanitaires, dans la limite de ses attributions, tous les actes et correspondances définis aux paragraphes 1.1,1.2, 1.3, 1.5 et 1.6 de la circulaire n° 8 CM du 19 octobre 1984.

Art. 2.— M. Christophe Giraud est, en particulier, habilité à signer les pièces ci-après :

1 ° En matière d'installations classées pour la protection de l'environnement :
a) L'ouverture d'enquêtes publiques de commodo et incommodo pour les installations de première classe, les modalités de déroulement de ces enquêtes énumérées à l'article A. 222-4 du code de l'environnement et pour rendre l'avis prévu à l'alinéa 8 de l'article A. 222-5 du même code ;
b) L'autorisation ou le refus d'autorisation d'ouverture des installations classées ainsi que les prescriptions relatives aux conditions d'installation et d'exploitation prévues par les articles D. 221-11, D. 221-12 et D. 221-30 du code de l'environnement ;
c) Les autorisations d'ouverture pour une durée limitée des articles D. 221-15 et D. 221-17 du code de l'environnement ;
d) L'autorisation de modification d'une installation et les prescriptions y afférentes, visées à l'article D. 221-37 du code de l'environnement ;
e) L'agrément des laboratoires et organismes de contrôle visés à l'article D. 221-42 du code de l'environnement ;
f) La mise en demeure de satisfaire aux conditions imposées à l'exploitation d'une installation classée, et la mise en oeuvre des mesures prévues lorsque l'exploitant n'a pas obtempéré, et notamment la suspension du fonctionnement de l'installation, visées à l'article D. 223-9 du code de l'environnement ;
g) La mise en oeuvre de toutes les mesures prévues à l'article D. 223-10 du code de l'environnement lorsqu'une installation est exploitée sans autorisation ;
h) La mise en demeure et la mise en oeuvre des mesures visées à l'article D. 223-11 du code de l'environnement lorsque l'installation n'est pas comprise dans la nomenclature des installations classées.

2° En matière d'études et de gestion de l'environnement :
a) Les correspondances relatives à l'aménagement des périmètres protégés et à la gestion du patrimoine culturel ;
b) Les secrétariats de la commission des sites et des monuments naturels, du comité de lutte contre les espèces menaçant la biodiversité de Polynésie française, du comité Biodiversité 2012 pour la conservation de la biodiversité en Polynésie française ; .
c) Les autorisations d'approche, d'étude et de recherche réalisées à des fins scientifiques prévues à l'article A. 121-14 du code de l'environnement, les autorisations d'activités d'aquariophilie portant sur les espèces protégées prévues à l'article A. 121-22 du code de l'environnement ainsi que les autorisations de recherche, de poursuite et d'approche aux fins d'observations, ou pour la prise de vue ou de son des baleines et autres mammifères marins prévue à l'article A. 121-35 du code de l'environnement ;
d) Les dérogations aux interdictions prévues par les articles D. 124-4 et A. 124-4 du code l'environnement relatives aux tortues marines.

3° En matière de déchets :
a) Les autorisations d'immersion des déchets de l'article LP. 213-6 du code de l'environnement ;
b) Les autorisations d'embarquement ou de chargement des déchets et autres matières destinés à l'immersion en mer prévu à l'article LP. 213-7 du code de l'environnement ;
c) Les mouvements transfrontières de déchets dangereux.

4° En matière de travaux d'équipement relevant du domaine de l'environnement :
La conception et la réalisation des travaux d'équipement relevant du domaine de l'environnement.

5° En matière d'information, d'éducation et de formation :
Les avis et renseignements liés à l'élaboration des documents de plans de développement de gestion ou d'aménagement.

6° En matière de contentieux :
Les avis, explications et notifications établis dans le contexte du contentieux de protection de l'environnement et du constat des infractions.

7° En matière de gestion financière des crédits ;
a) Les signatures et engagements des marchés publics, contrats, conventions, lettres de commande dont le montant n'excède pas un million de francs CFP (1 000 000 F CFP) ;
b) Les certifications du service fait et liquidations des dépenses imputées sur le budget de la Polynésie française dans les matières relevant de la compétence de la direction de l'environnement ;
c) Les signatures et liquidations des recettes imputées sur le budget de la Polynésie française dans les matières relevant de la compétence de la direction de l'environnement.

8° En matière de gestion du personnel :
a) Les ordres de déplacement et réquisitions à l'intérieur de la Polynésie française ne dépassant pas cinq (5) jours pour les agents placés sous son autorité ;
b) Les actes individuels concernant les congés de toute nature, certificats de travail et autres attestations prévues par la réglementation sociale ;
c) Les notations et sanctions disciplinaires concernant les agents placés sous son autorité.

Art. 3.— Le directeur de l'environnement atteste du caractère exécutoire des actes émis en application du présent arrêté.

Art. 4.— En cas d'absence ou d'empêchement de M. Christophe Giraud, les délégations de signature prévues par le présent arrêté sont exercées par M. Etienne Taramini et conformément aux instructions du directeur de l'environnement.
En cas d'absence ou d'empêchement de M. Etienne Taramini, les délégations de signature qui sont attribuées à ce dernier sont exercées par M. Claude Serra.

Art. 5.— Le directeur de l'environnement est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la Polynésie française.

Fait à Papeete, le 2 novembre 2010.
Woui You Jules lENFA.

D'où, question de culture générale :

Quand tu as une délégation de signature sur une patate et que tes petits copains te présentent les-leurs pour plus, tu fais comment pour les (et te) gaver quand même ?

La réponse est facile :

Tu leur demandes de saucissonner le tout en bons de commande de montants inférieur à ton plafond et de les passer un par un, pas tous en même temps, pour que le Service du Contrôle des Dépenses Engagées (CDE) et ton ministre n'y voient que du feu. D'autant plus facile pour ton ministre puisque ton sujet le fait chier ...
Le reste (y compris ce qui passe sous la table), c'est comme d'habitude.

pig pig Tama'a maitai ! pig pig

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 20 Nov - 22:29:24 par Mimi mato

La pétition a dépassé les 3000 signatures, c'est à peine plus de 1% de la population mais elle est loin d'avoir Internet dans chaque foyer et s'engager comme ça provoque toujours des réticences chez presque tous les ta'ata.

Jules Ienfa parle de démissionner "pour convenance personnelle".
(La Dépêche de Tahiti, 20 novembre 2010, pas encore sur le net).
Chiche !
Et qu'il emporte avec lui son vétéritueur !

J'ai posté ce commentaire sur Les Nouvelles de Tahiti du 19 novembre :

Quand nous n'étions encore même pas 50.000 polynésiens les moyens de pêche étaient limités et Internet n'existait pas, chacun se débrouillait dans son coin et personne ne savait ce que signifie écologie, personne ne pensait que le honu pourrait disparaître un jour, à l'extrême rigueur on pourrait concevoir que c'était limite acceptable, d'impact relativement mineur, de commerce ultra-limité.

Aujourd'hui nous sommes plus de 260.000, 500% plus, Internet existe, les poti marara ont des moteurs et une autonomie phénoménale par rapport à autrefois, on a des vinis même en mer (pas trop loin), des gps, des glacières, des télés, etc. On sait tous ce que c'est qu'une "espèce menacée d'extinction". Le monde de nos metua est mort, transformé, pulvérisé par l'évolution technologique.

Alors, le honu, dernier symbole célèbre encore vivant de cette époque qui nous a donné naissance, soit nous le protégeons vraiment, soit nous le laissons se faire bouffer par les polynésiens militants de la mondialisation et nous perdons encore plus l'âme du Fenua.

Cette culture-là n'est PAS à vendre, pas comme ça !
C'est comme vendre nos marae pierre par pierre à l'export.
Honu tabu, tabu !!
Quand je pense que ces margoulins osent parler de culture et de tradition pour justifier leur pillage, je voudrais les voir vendus à 8.000 F/kg et à l'export : Il y aura toujours des preneurs !

Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil


Dernière édition par Mimi mato le Mer 1 Déc - 7:31:11, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 21 Nov - 3:51:00 par schtroumph

Je plains ceux qui achèteront cette viande indigeste :
soit ils meurent plus rapidement que ceux qui ont mangé la tortue imbriqué en micronésie,
soit le virus de la connerie contenue dans cette viande s'adapte et se développe pour les rendre plus cons que les premiers. N'empêche, qu'il faudrait être assez con (déjà) pour acheter cette viande là, ou terriblement démunis.
En plus, c'est cher payé pour de la viande avariée!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 21 Nov - 4:47:35 par Mimi mato

Dernière minute - J'ai un bruit de couloir sur des tractations en cours :

GTS serait à deux doigts de démissionner sous conditions. L'arrangement initial serait qu'il prendrait la présidence de l'APF en échange de quoi Aldo Maccione prendrait celle du gouvernement avec de l'UPLD dedans.
Le hic serait que les femmes des partis ne sont pas d'accord du tout parce qu'elles savent ce que parole donnée veut dire de la part des deux TH.
Bouissou, lui, parlerait de tout plaquer, complètement.
Bref, ça a l'air de "tractationner" dur.

Ma foi, un sketch minable de plus, c'est logique : Si on veut garder le rythme de "depuis 2004" on est dans la période. Ça expliquerait très bien aussi la descente de Giraud sur la Diren : En bon popoti, il sait qu'à cette place il $urvivra plu$ longtemp$ que dans le gouvernement, ceci avec l'appui des autres franc-maçons de son parti, question de garder un pied dans les affaires ...

Donc c'est encore plus pourri à la racine que ce que je pensais, comme d'habitude ... pig
Bon, ça reste conditionnel pour l'instant mais ça colle pas mal avec des lumières allumées tard en certains endroits.

C'est "marrant" pour moi de voir "à quel point" je m'en tape en fait :

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Tous dehors !! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 21 Nov - 5:07:35 par schtroumph

Ca fera un peu d'animations, mais comme toi, je suis à un point où la politique de chez nous ne me fait ni chaud ni froid. Ma dent cassé par contre, m'inquiète plus que ce que les guignols de l'assemblée vont bien pouvoir nous pondre.
Ceci étant, mon éloignement de l'île mèr(d)e, ne me permet pas de capter tous les échos de couloirs.
Qu'est ce qui pousserait GTS a démissionner? il n'avait pas l'air d'être perturbé par son gouvernement de polichinelles.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 21 Nov - 5:16:53 par Mimi mato

Salut Schtroumph ! cheers Ça faisait un moment, n'est-il pas ?

"Démunis" ,"démunis", faut pas charrier : D'une part le kilo de viande de NZ est plutôt autour de 1000 balles, la bonite vers moins de 1000 dans les endroits chers et d'autre part les lagons ne sont pas morts. Donc, se payer de la contrebande à entre 5000 et 9000 balles le kilo, c'est pas pour les démunis !
C'est, comme tu dis, uniquement pour les cons ... mais friqués !
Une espèce qui n'est pas encore en voie de disparition, celle-là.

Qu'est-ce qui pourrait pousser GTS à démissionner ? Ben, à mon sens, d'une part à 14 ils ne risquent pas de voir leur budget 2011 adopté, ça doit lasser à la longue, et d'autre part la démission de Ienfa fait un peu catalyseur, ou l'inverse, plus les tractations habituelles d'achats en sous-main des uns par les autres.
Bref, ça doit commencer à coincer vraiment.
Bon, c'est au conditionnel tout ça disais-je, mais il y a bien de la fumée et pas mal de raisons pour.
On verra vite je pense.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 21 Nov - 5:39:07 par schtroumph

Ouai, un bail. Je m'occupe comme je peux.
Tiens, en parlant de tortue et de lagon, j'en profite pour rappeler ou informer tous ceux qui passeront par là que les tortues sont les principaux prédateurs des méduses. Donc, tuez les tortues, et les méduses prolifèreront.
Et si au lieu de bouffer des tortues, les gens bouffaient des taramea (les vrais qu'on trouve sur nos récifs, ou ceux qui sont à l'assemblée - LOL ) et des méduses, ça aurait au moins l'avantage de protéger nos récifs, nos poissons, qui nous sont bien utils!
Voilà pour la minute écocitoyenne.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 21 Nov - 6:05:07 par Mimi mato

et les ta'ata aussi, pour les taramea "terrestres" ! Smile

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 23 Nov - 7:41:18 par Mimi mato

J'ai entendu au JT-RFO que des gens ont manifesté aujourd'hui pour la pêche à la tortue.

Ce n'est reporté sur aucun des sites d'information officiels ou parallèles du Fenua. Demain sans doute mais alors pourquoi les autres évènements de ce jour y sont-ils ?? Enfin, il n'y a pas que la presse écrite.

J'ai entendu, donc, un mec présenté comme "consommateur officiel de viande de tortue" (sic !!!) disant que son point de vue devait être entendu, etc.

Je ne peux m'empêcher de penser deux choses :

  1. Il y avait des passages de son discours qui m'ont semblé de bonne foi et logiques mais je sais que l'hypocrisie intére$$ée est un sport national depuis bien 2004 au moins. Mettons quand même.
    Chacun des arguments avancés m'a semblé facilement démontable dans et pour le respect du honu, des des gens et de la vraie tradition (en insistant : Toute tradition ne saurait être justifiable "par le fait" : excision, lapidation, tauromachie, chasse au bébé phoque, massacres des dauphins, pourquoi pas la mort des nouveaux-nés sur décision du pater familias comme du temps des romains tant qu'on y est ?)

  2. Que ferait-on, presse, décideurs et police si on avait une manif de dealers d'Ice pour la libération de leur marché ? La même chose ? On les laisserait manifester sans embastiller tout ça ? Sincèrement, juste du point de vue du respect de la Vie, quelle différence ?
Ça m'a navré. Je l'ai ressenti comme la conséquence d'une démission du devoir d'information qui devrait toujours accompagner toute loi, d'une part, et de l'extrême faiblesse de l'efficacité des moyens d'éducation et d'information de tout le nuna'a sur le honu, sur ce que "en train de s'éteindre" signifie vraiment au quotidien.

Bon, ok, il y a eu depuis des décennies et il y a encore de nombreux ma'a à base de viande de tortue lors des passages officiels de nos politiques dans les îles. Ils l'encouragent, enfin, certains. On sait tous trop bien ce qu'hypocrisie hau veut dire. Ceci peut expliquer cela mais nous devrions profiter du bruit actuel pour que le message de base soit réellement, franchement, transmis partout en s'assurant d'abord qu'il ne soit pas reçu avec mépris, assimilé à un dictat d'en haut : Bien expliquer d'abord et sans œillères, agir ensuite, ensuite seulement.

C'est toujours la même histoire :

  • Tant qu'un changement de comportement n'est pas d'abord compris et voulu par les gens les plus concernés, tout ce qui peut être fait n'est que parau parau, chalala sans aucune efficacité.

  • Tant que les trafiquants et leur lobby sont en puissance dans la bulle qui gouverne, tout est fait pour que cet objectif ne soit jamais atteint et que - donc - l'intérêt général soit massacré.

  • Tant que le nuna'a le plus isolé du Fenua est laissé pour compte dans les grandes démarches leur avenir est compromis. Pour le honu c'est encore pire.
Ce ne sont pas les lois imposées sans réelles mesures d'accompagnement et de contrôle, les réunions parau parau de "commissions hau", "états généraux", "affiches pédagogiques" plus décoratives qu'autre chose et autres démagogies qui y changeront quelque chose puisque l'intox du lobby commercial des trafiquants reste non seulement aussi intact que leur activité mais en plus est utilisée pour leur pub commerciale à travers ces débats transformés en tribunes pour l'irresponsabilité pitoiste, comme partout au monde.

Je ne vois pas d'autre chemin que celui d'un lobbyisme des associations contre celui des trafiquants puisque la haute sphère est aussi contaminée que les ta'ata les plus isolés.

Toute concession à tout lobby de trafiquants se traduit par la montée en puissance du trafic en question.
Ici, ce serait la mort du honu à court terme.

Débattre, discuter, bien sûr mais pas en perdant la raison essentielle de tout ce buzz :
La mort du honu est en vue.

Si ça arrive c'est définitif, il n'y aura pas de miracle.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 27 Nov - 17:01:15 par Anna

MOnsieur ARAKINO, le consommateur de tortues intervenu au JT de TNTV pour défendre le droit des braconniers invoque maintenant l'article 11 du focus indigenous sur le droit des peuples autochtones en situation de FAIM CHRONIQUE pour justifier de son envie irrépressible de se goinfrer et surtout de viande de tortue!!! Evil or Very Mad
Il demande un débat public afin d'en discuter à la mi décembre...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 27 Nov - 19:36:56 par Mimi mato

Ia ora na Anna,

étant régulièrement destinataire d'informations fausses ayant pour but de discréditer ce que je défends, je te demanderai de donner tes sources de façon à pouvoir vérifier ce que tu écris. J'espère que tu comprends.

Si ce que tu dis est vrai, alors ce n'est qu'une péripétie de plus du lobby des trafiquants et elle est très naïve. Par contre, avancer ainsi à visage découvert en tant que trafiquant pourrait permettre de le faire plonger aussi, au travers d'une plainte contre lui pour apologie de crime ou quelque chose comme ça. Je ne suis pas expert mais il y aurait quelque chose à tenter il me semble.
Par contre si c'est faux, c'est de la diffamation pour aider le camp d'en face.

Parahi.

PS : Si tu es celle à l'origine de la pétition, je te demande de devenir membre du forum et de m'envoyer un MP (message privé, le bouton à droite de "¨Profil", sous la photo du puma) pour me passer ton mail : On a certainement beaucoup de choses à se dire et sans doute à faire.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 28 Nov - 4:44:32 par Anna

Bonjour Mimi,

Voici le lien du site de la dépeche, l'avant dernier commentaire est celui de Monsieur ARAKINO.


J'ai tenté de poster deux commentaires depuis hier mais ils n'ont pas été publiés.

De plus, j'ai surfé un peu sur le net et j'ai pu trouver des informations édifiantes sur M. ARAKINO

lien sur l'extrait de son interview YOUTUBE:
>
>
>
> Dans cette vidéo, ce monsieur demande à ce que l'on revoit une "loi qui
> n'est pas juste".
>
> Monsieur ARAKINO s'est présenté comme un paumotu qui défend son steak de
> tortue alors qu'il est en fait un militant politique actif.
>
> ex:
>
> sur une liste de TO TATOU AIA:
> ILES DU VENT
>
> 1. Gaston TONG SANG
> 2. Béatrice VERNAUDON
> 3. Jean-Christophe BOUISSOU
> 4. Heifara Izal
> 5. Philip Schyle
> 6. Sandra Levy Agami
> 7. Robert Tanseau
> 8. Daphney Chavey
> 9. Clarentz Vernaudon
> 10. Rosine Brodien
> ...
> Et en suppléants nous avons:
>
> * Gina Tetuairia
> * Teiva PENI
> * Elisabeth Moe
> * Clément Pito
> * Leilani Lejeune
> * Christophe Giraud
> * Mata Ellacott
> * Michel Arakino
> * Ervina Chanson
> * Jules IENFA
>
> Par ailleurs ce monsieur figure dans le bureau du nouveau parti de Mme
> Sandra Levy-AGAMI,Te Mana Toa, diverses associations (Association Hetu,
> Faahotu ia Hao,et une autre pour moruroa)
> Il a d'ailleurs été reçu par le ministre de l'agriculture, Frédéric
> Rivetta le 12/01/2010 dans le cadre d'un projet pour faire du "bio" à HAO
> moyennant un financement de 7 milliards de FCP.
>
> Enfin, il s'est permis, dans un commentaire sur le site de la dépêche
> d'invoquer l'article 11 du focus indigenous (FAO) sur le droit des peuples
> autochtones en situation de faim chronique pour justifier de son droit de
> manger de la tortue.
>
> Il invite tout le monde à aller débattre de cela à la sortie des
> braconniers à la mi décembre!!!
>
> Enfin, je précise que ce monsieur est retraité après 25 ans dans l'armée
> comme plongeur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 28 Nov - 6:02:27 par Mimi mato

Merci Anna !

Il est "amusant" de constater que Michel Arakino est séparé de Christophe Giraud comme de Jules Ienfa par seulement un nom dans la liste des suppléants.

Le hasard, quand même, c'est quelque chose !

Donc, tout ceci est politiquement orchestré depuis le début, c'est à dire bien avant la "connerie Diren" par le parti du petit commerce on dirait bien. Ça laisse deviner comment sera orchestré leur "débat". Les opportunistes sont en train de franchir un niveau dans le sordide. Pauvres, pauvres gens riches dans le besoin d'argent, obligés de se servir des autres comme bouvliers humains et comme mauvais prétextes.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 28 Nov - 6:10:01 par Anna ARNAUD

Avais tu vu le "reportage" TNTV où était interviewé Michel ARAKINO.
Par ailleurs, le fait qu'il se présente comme un simple citoyen et invoque l'article 11 sur le droit des peuples autochtones à une alimentation suffisante est absolument indécent!!
Il est très loin d'être dans le besoin... et d'être en état de faim chronique...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 28 Nov - 6:14:41 par Mimi mato

Non, je n'ai pas eu le temps d'allumer la télé aujourd'hui et ça n'est pas encore calme.
Je reviens...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 28 Nov - 6:19:37 par Anna ARNAUD

article publié sur tahiti référendum à ce sujet:

http://www.tahitireferendum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 28 Nov - 6:23:38 par Anna ARNAUD

voici le lien de l'interview de Michel ARAKINO sur TNTV le 22 nov au sujet de son soutien au braconniers.

http://www.youtube.com/watch?v=looUxEKRBcc&feature=player_embedded

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 28 Nov - 7:37:57 par Mimi mato

Anna,

1. le week-end les modérateurs des journaux ne travaillent pas ce qui fait que tous les commentaires émis après 16h le vendredi n'apparaissent pas avant le lundi matin.

2. La justification du trafiquant ne tient pas la route, il lui faudrait démontrer que les polynésiens sont aussi pauvres que les Inuits ou les africains. La Justice devrait le renvoyer dans ses buts là-dessus ou alors elle est aussi pourrie qu'eux.

3. Je ne connais pas le monde judiciaire mais je me dis qu'avec un avocat et un peu de bon sens élémentaire il doit être possible de se poser en partie civile pour lui demander des dommages et intérêts sur son crime d'apologie de l'illégalité, ses appels aux crimes contre la Nature. Je pense qu'une discussion avec un homme de loi un peu au courant de celles sur la protection de l'Environnement devrait aider pas mal. Il faudrait faire ça vite maintenant.

4. Je me dis aussi qu'il serait opportun d'écrire à l'actuel ministre parisien de l'environnement pour attirer son attention sur ce qui se passe ici et lui demander son aide. Une telle lettre aurait plus de poids en émanant d'une association et encore plus si de plusieurs.

5. Mettre en avant, haut et fort, la collusion politico-fiancière douteuse qu'il peut y avoir entre les protagonistes ci-dessus devrait les griller un peu à défaut de les calmer (pour les calmer il faut une condamnation)

6. Enfin, pour réellement être efficace, il faut informer sur les tortues, sur les espèces menacées, sur le patrimoine qu'ils veulent détruire. C'est le plus important et le plus difficile à mon avis mais sans ça ils gagnent et le honu, oti.

Quelle bande de pourritures !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 28 Nov - 20:35:53 par Poerani

Lu sur Tahiti Today et Tahiti référendum : le monsieur était suppléant sur la liste TTA au même titre que J. Ien Fa et Christophe Giraud... Est VP dans le parti créé par Sandra Levy Agami... Pas de conclusions hâtives mais çà se pose là comme truc...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 28 Nov - 20:56:20 par Mimi mato

Oui, c'est ici aussi, 10 messages au-dessus de celui-là.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 28 Nov - 21:20:48 par Poerani

pfff...la fille....la brume du dimanche !!!!!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 28 Nov - 21:45:12 par Mimi mato

Je passe les éléments collectés par Anna et qu'elle m'a transmis par mail.
En fait c'est trop long, je passe le commentaire que je viens de laisser sur Tahiti Référendum :
Michel Arakino EST un lobbyiste des trafiquants.

Il est aussi un ex-travailleur du nucléaire membre de Moruroa e tatou ayant été au Sénat à Paris pour en parler :
http://www.moruroa.org/medias/pdf/Essais%20nucl%C3%A9aire%20et%20sante%202002.pdf

Il est également aux manettes pour capter ce qu'il peut des 7 milliards de la réhabilitation de Hao puisqu'il est le président de de l’association Taatira no te Faahotu ia Hao :
http://www.ladepeche.pf/iles/societe/7750-7-milliards-en-7-ans-pour-rehabiliter-latoll.html

Il s'est activement compromis avec Giraud, Ienfa, Agami, Tanseau, etc, depuis longtemps.
Il EST un politique, un troisième couteau, cf. les suppléants des IDV ici :
http://www.rautahi-be.org/article-7332194.html

Donc c'est bien une attaque en règle des petits - vraiment petits - politiques contre le honu et pour faire du fric.

Qu'on se le dise et qu'on le dise !!

HONU TABU !
Google est un outil formidable quand on sait s'en servir mais il ne donne pas d'humanité aux cons.

Quito Braun Ortega a raison de dire que la dispersion des défenseurs de honu peut leur nuire par la désorganisation qu'elle implique mais de là à ne mettre qu'un adversaire en face de ces trafiquants - nécessairement minoritaires même si très politiques - serait leur faciliter la tâche.

Il faut des actions communes, patia, mais sans diluer chacun dans un seul groupe.

Il y a urgence : Autant de politiques mouillés de cette façon dans cette horreur démontre clairement que leur démarche et aussi démagogue que maffieuse : Ils sont organisés et avec du fric. Ils ne lâcheront pas tant que leur "retour sur investissement" n'est pas compromis.

=> Il faut les attaquer au portefeuille, ha'aviti !
=> Il faut un avocat, ha'aviti !

Des propositions, chers lecteurs ?
Maururuu.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 30 Nov - 4:38:11 par schtroumph

Iaorana!
Je ne connais pas grand chose au sujet de ce débat sur m ARAKINO. Mais, les puamotu ne meurent pas de fin, ça c'est une quasi certitude.
Je sais aussi, pour avoir vécu une année avec eux, sur une île isolée (mais pas autant que Hereheretue) , qu'ils préfèrent manger du poulet que du poisson. Allez savoir pourquoi...
Autrement, ils y a aux Tuamotu des atolls à tortues, atolls inhabités, où les paumotu vont pour attraper les tortues.
Je suis convaincue qu'ils ne souffrent pas de faim chronique ou autre chose de ce genre, ou alors ils n'en souffriraient pas (pour ceux que je ne connais pas et qui éventuellement en souffriraient) s'ils se démerdaient un peu en faisant de l'élevage.
Rapa est une île isolée, peu desservies, avec un climat assez rude lors de l'hiver australe, et pourtant ils vivent quasiment en autarcie; ils gèrent leurs ressources, font des élevages.
Certes, il n'y a pas de montagne aux tuam's, ce qui cause un problème d'eau, mais les légumes poussent, j'en ai vu pousser sur du sable, mes des pastèques et des melons.
Donc si les paumotu (je généralise, mais il y a des exceptions) voulaient réellement améliorer leur cadre de vie, ils feraient des efforts au lieu de prétexter n'importe quoi pour excuser leur léthargie.
Quand je pense à ces autres paumotu qui s'exilent sur des atolls inhabités pour faire leur coprah pendant plus de 3 mois, sans aucune desserte ni maritime ni aérienne, (j'en ai connu quelques uns) et qui reviennent vivants, en pleine forme; je me dis que c'est faisable. Enfin, ensuite c'est une question de volonté.
Enfin, voilà.
Sinon, y a pas une association qui protège les tortues sur Tahiti ou Moorea du genre "Te ora naho" ou "Te mana o te mau moana" ?
Et eux, qu'est ce qu'ils font ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 30 Nov - 5:08:09 par Mimi mato

Ia ora na Schtroumph,

La Polynésie n'est ni l'Érythrée, ni le Bangladesh. On n'y meurt pas de faim quand on est en contact avec sa nature luxuriante, je suis bien d'accord.

Je ne sais pas ce que foutent les associations de protection des tortues mais j'ai une démangeaison à ce niveau : Regarde le 2e paragraphe de cet article de Tahiti Presse de fin 2003.

"Quelque chose" me dit que cette histoire sordide est préparée de longue date ...

Sinon, j'ai l'honneur, le plaisir et l'avantage de vous annoncer la création d'un nouveau blog pour la protection de nos tortues, par l'auteur de la pétition (ce n'est pas moi) :

Protection des Tortues

Longue vie et succès !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 1 Déc - 1:56:41 par Anna

Bonjour Mimi,

J'ai décidé d'écrire au ministre de l'écologie pour attirer son attention sur ce qu'il se passe ici et lui demander son aide.

La presse officielle locale, n'est pas vraiment motivée à diffuser les informations que nous avons sur Michel ARAKINO et la collusion politico-financière à laquelle nous faisons face...

Des médias métropolitains ne seront pas intéressés, avez vous des idées pour attirer l'attention au niveau international pour nos tortues??

Anna

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 1 Déc - 5:01:25 par Mimi mato

Ia ora na Anna,

Je viens de te répondre par mail.
La presse, il faut un évènement pour mobiliser la grande.
Le reste par mail.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 1 Déc - 10:38:30 par Anna ARNAUD

La vidéo de l'interview de Michel ARAKINO :
http://protection-des-tortues.over-blog.com/

D'autres vidéos vont être publiées demain.
Est ce possible d'avoir la traduction correcte que je fasse les sous titres anglais et français ?

Dernière édition par Mimi mato le Mer 1 Déc - 10:48:52, édité 1 fois (Raison : condensation de messages)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 1 Déc - 10:49:49 par Mimi mato

Je vais regarder ça.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 4 Déc - 5:56:37 par Mimi mato

Journal Officiel de la Polynésie Française du 01 décembre 2010 :
ARRETE n° 5808 PR du 1er décembre 2010 constatant la démission de M. Woui You dit Jules lenfa de ses fonctions de ministre de la santé et de l'écologie, en charge de l'environnement et de la prévention des risques sanitaires.

ARRETE n° 5809 PR du 1er décembre 2010 mettant fin aux fonctions de M. Woui You dit Jules lenfa au sein du gouvernement de la Polynésie française.
Preuve tout à fait officielle de ce que M. Woui You est bien nommé M. Jules Ienfa.

C'est donc très légitimement que nous pouvons salement nous gausser de ces orthographes à la "Jules Yen Fa" ou "Jules Yen Fat" et autres "Pots de chambre en Gras Moni Japonais" fantaisistes qu'on peut voir régulièrement fleurir dans nos journaux "non officiels" mais à grand tirage et/ou virtuels et/ou télévisuels (THT ou pas encore) nous abreuvant tous les jours de choses dont nous n'avons en général rien à cirer mais qui nous permettent d'alimenter les conversations avec autre chose que la versatile météo locale.

Adonques, Arf, je me sale gausse, tu te sale gausses, tous des sales gosses !

A titre préventif, ici c'est "Mimi Mato" (chat des montagnes) et pas Petit-Tournevis-Américain (Mini Marteau), ni Mignon-Mon-Véhicule (Mimi Ma Toto).

Qu'on se le dise !
clown bounce clown
lol!
Voyons maintenant ce que notre douanier de Nicolas Bertholon va faire du bouzin que lui laissent son prédécesseur et son toujours actuel directeur de la DIREN :

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 7 Déc - 4:29:50 par schtroumph

Comment ils on fait pour passer de Woui You à Jules Ienfa ?
De Woui You à Jules Ienfa, ya un méga fossé!
Faudrait penser à vérifier aussi le sexe de chaque membre de notre classe politique, parce que quand même!! Faire une bourde pareil!
LOL

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 7 Déc - 4:47:32 par Mimi mato

Peut-être que ça faisait un peu trop pseudo de messagerie de cul, va savoir. lol!

Alors que "Julien Fat" ça se pose déjà en plus classieux
(surtout quand on sait ce que "fat" veut dire en farani bien voltairien ... ) Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 25 Fév - 20:33:37 par Substance

Salut,
Je ne sais si tu as appris que le saucissonnage des missions est interdit.
Voir l'affaire des 3 rapports à 20 millions pièces de l'affaire VERNAUDON B. de la CPS.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 25 Fév - 22:19:04 par Mimi mato

Oh, je le sais, oui, comme je sais que "tout le monde le sait" et que la recherche des façons de contourner les lois est un très vieux sport pour lequel le Fenua a une soôôolide expérience ...

La Vernaudon a du faire une gaffe dans son montage et en parler un peu trop autour d'elle pour que ça retombe entre les oreilles de ceux qui voulaient sa "mort". Je n'ose même pas imaginer combien il existe de façons différentes pour saucissonner légalement les marchés.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 26 Fév - 2:47:57 par Substance

Je suis particulièrement à l'écoute de ce qui se passe dans les marchés public de bâtiment. Rien de neuf sous le soleil.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum