Pitonetia - 11 novembre 1918

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12112010

Message 

Pitonetia - 11 novembre 1918




RFO, France Inter, TF1, etc., tous d'accords :

Le dernier poilu est mort,
il n'y a plus aucun survivant à la guerre de 14-18.
Donc :
1. Le Bataillon du Pacifique n'est pas français et ne s'est pas battu pour son pays.
2. Tahiti bombardée a repoussé l'attaque allemande, première bataille de la guerre, mais ce n'est pas en France.
3. Les morts tahitiens de cette guerre ne comptent pas.
4. Les 3 de ce bataillon actuellement encore survivants ne comptent pas non plus.
5. Tous les polynésiens, tous les néo-calédonniens, tous les "non-métro" n'ont été, ne sont et ne seront jamais que des outils, des esclaves, des animaux de compagnie plus ou moins dressés.

Journaliste métro = PPPC : Petit Pehu Pito Centré

Vive la franchouillardie !!

Pteuh ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Pitonetia - 11 novembre 1918 :: Commentaires

Message le Lun 15 Nov - 14:55:09 par Le prési

Pour le dernier poilu, il est mort en juin 2008: pourquoi le relever le 12 novembre 2010?

Les questions soulevées sont pertinentes et je t'apporte quelques réponses que je pense pouvoir être utiles, ci-dessous.
1. Le Bataillon du Pacifique n'est pas français et ne s'est pas battu pour son pays.

a) s'il était français, il y aurait eu l'adjectif "français" accolé: Bataillon français du Pacifique par exemple (voir Ets français de l'Océanie = l'établissement est, était ou serait français; Polynésie française = la Polynésie est ou était, ou serait française, etc...)
Donc sans adjectif "française" = présumé et non avéré.
b) Le Pacifique est-il un pays?
c) La France est-elle un pays? Et la république française est-elle un pays? Tahiti est-il un pays? Les Marquises sont-elle un pays? Si tout çà ce sont des pays, un pays peut-il contenir en son sein d'autres pays tout comme la république française comporte en son sein un "pays d'outre-mer" plus vaste qu'elle-même? En tout cas que son territoire national? Peut-il y avoir un contrôle douanier entre un même pays? Etc... Smile))

2. Tahiti bombardée a repoussé l'attaque allemande, première bataille de la guerre, mais ce n'est pas en France.

C'est vrai ici encore: Tahiti ce n'est pas en France. Comme TAHITI n'est pas "en" république française ou "en" Etat (ou l'Etat...)!
NB: Toujours bien faire la distinction entre France, Tahiti, république française, Etat, pays, Etat français (Vichy), territoire, Territoire, "pays d'outre-mer" et non "pays d'outre-mer", etc...
Mais surtout entre la personne et le lieu: un français à New York ou Papeete reste aussi français qu'à Paris. Et un allemand à Paris, Papeete, Genève reste allemand, avec le petit "plus" (ou "moins"): tous deux, comme le français de Fakarava: ils ont tous un passeport européen. Sauf qu'à Genève le français de Fakarava ou de Paris et l'allemand de l'Est ou de l'Ouest à l'époque, n'auront pas les mêmes droits (?) en fonction des accords franco-suisses (avec applicabilité ou non aux statuts de "la PF", la NC ou les royaumes de W et F...), ou germano-suisses.
Ceci pourra expliquer ton apparente incompréhension des XPF dans ton message posté sur le lien Tahiti-infos (JPK): il suffit de remplacer XPF par francs de la république française en 1997 pour arriver au même résultat mais c'est trop long à développer d'où ma proposition de questions-réponses par e-mails plutôt que via le site, quitte à en faire un sujet distinct à quatre mains une fois le tout assimilé. Voire un blog ou un bouquin?

3. Les morts tahitiens de cette guerre ne comptent pas.

Un mort = un mort: l'être, la personne. "Dieu" reconnaîtra les siens.
Un mort n'est ni français ni tahitien ni chinois: ces distinctions sont créées pour les vivants....
Comptabiliser les morts c'est faire injure "au" mort. On ne meurt que deux fois dirait James BOND....

4. Les 3 de ce bataillon actuellement encore survivants ne comptent pas non plus.

A mon avis ces "3" n'ont pas à rentrer dans une comptabilité mais font partie des être humains qui ont leur vie en propre, au même titre que des rescapés d'un accident de la route où les autres passagers d'une voiture par exemple seraient morts, etc... Ces "3", comme les autres et le "dernier" ont peut-être aussi tué d'autres êtres humains, blessés, estropiés? Le dernier poilu allemand est-il aussi mort? La "victoire" fêtée le 11 novembre l'est-elle aussi chez le défait? Le fait d'être survivant suffit-il pour être un exemple? Un "mauvais", mort, est-il plus respectable ou "à respecter" qu'un "bon", vivant? Etc... (Ne me comprends pas mal, je développe juste un peu les raccourcis qui ont été postés notamment par rapport à l'article sur JPK qui fait référence à ce site et que je n'avais pas compris avant d'être effectivement allé sur cette page de renvoi et qui donc explique ton intervention sur ledit article de Félicien MICHELONI sur JPK.)

5. Tous les polynésiens, tous les néo-calédonniens, tous les "non-métro" n'ont été, ne sont et ne seront jamais que des outils, des esclaves, des animaux de compagnie plus ou moins dressés.

Oh la la, çà part dans tous les sens. Je te propose un "question-réponse" pour ne pas devoir faire toute une rédaction sur le modèle ci-dessous si çà te dit, mais de préférence en direct par e-mail ce sera plus simple;
Tous les polynésiens: qu'y mets-tu? Les habitants des îles COOK? Les résidents de Mururoa, les habitants résidant dans le "pays d'outre-mer" de "la PF"? etc...
Idem pour TOUS les néo-calédoniens?
Idem pour tous les métros et les non-métros? (Roms, immigrés, polygames, expatriés, etc...?)
Pour la dernière phrase, si tu peux citer des cas précis je te répondrai en détail si je peux car personnellement je ne suis ni un outil, ni un esclave, ni un animal de compagnie; et si quelqu'un se reconnaissait personnellement dans cette phrase, je serais intéressé de pouvoir communiquer avec cette personne avec le désir de pouvoir l'aider si c'était dans mes possibilités. A commencer notamment par lui dire de se lever; être libre, ne pas accepter d'être réduit à telle situation. Bref, OK pour un question-réponse qui serait positif c'est à dire qui pourra apporter quelque chose soit à l'un soit à l'autre soit au deux ,ou même à d'autres personnes, pour une meilleure compréhension en général et surtout pour évoluer uniquement en mode "positif".

Avec Honneur

Le président de « la Polynésie française », des françaises et de français,
René, Georges, HOFFER
rollstahiti@gmail.com
tél 77 71 70
skype: renehoffer
Ecrou n° 3301P du 22 juin 2010 70 ans après la défaite de la IIIème république française le 22 juin 1940
(Merci de bien vouloir laisser mes coordonnées apparentes en cas de publication.)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 20 Nov - 7:26:14 par Mimi mato

Hiylç ! Bonjour la migraine !

Oh la la, çà part dans tous les sens.
C'est toujours comme ça quand on s'attache plus à la lettre qu'à l'esprit ...

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum