Popotinetia - La SPACEM connaît la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26012011

Message 

Popotinetia - La SPACEM connaît la musique




SPACE'M OUT !


Oh, I need dollars, dollars, dollars,
hey, hey !
Dollars is what I need ...

(air connu)

Ce pourrait être l'hymne des gestionnaires de la culture musicale du Fenua et pas que musicale en fait.

Résumé succinct de ce que j'ai compris de ce panier de crabes :

  1. Les droits d'auteurs ont commencé à être protégés en 1851, date de création de la SACEM, société privée.

  2. La SACEM gère les droits d'auteur en Polynésie jusqu'en 1978, année qui voit la création de la SPACEM, structure privée également, qui devait être son représentant sur le Fenua. Ça part en live tout de suite, évidemment : Nous étions au milieu de l'âge d'or du popotisme.

  3. La présidence de la SPACEM est d'abord assurée (oups ! j'allais dire "assumée" !!) par Théo Sulpice puis, courant 2010, il est remplacé par Luc Faatau.

  4. Il faut dire aussi qu'en janvier 2010, donc juste avant le taui de la SPACEM, la SACEM a rompu les ponts avec elle pour cause de gestion un peu "space" (m... ! pig), plus les impayés mais pas seulement à la SACEM : Aucun auteur n'a touché de droits de la SPACE'M depuis au moins 10 ans à ce jour (rien que ça ...), bon, pas un scoop pour Te Ao Maohi ...

  5. Depuis ça grenouille entre les deux pour reprendre la main sur le moni qui devrait revenir aux auteurs, à tous les auteurs, mais, en popotis experts ils se sont apparemment entourés chacun leur cour de fetii (cf. l'aveu de Luc Faatau dans Les Nouvelles du 26 juillet 2011 : "Moi j'aimerais qu'il aille régler ses artistes avant de parler des miens", faut oser !!)

  6. Les relations sont donc rompues entre la SACEM et la SPACE'M depuis le 1er janvier dernier (2011) et maintenant on a un épisode faisant parler la poudre judiciaire, poudre aux yeux ou poudre à canon, je ne sais pas encore.

Donc, après avoir viré ces salauds d'exploiteurs colonialistes qui pressuraient les créateurs artistiques de la Culture Maohi, notre maffia a tout fait pour prouver qu'elle était à la hauteur des plus abjectes des intentions qu'elle prêtait à ceux qu'elle devait relayer "en forcément mieux".
Affirmatif : Y a pas photo !!

Évidemment, "tout est faux", "c'est une cabale", "c'est de la médisance colonialiste pour reprendre la main sur nous", etc, etc, etc. Il n'y manque que le "la motion n'est pas à l'ordre du jour" pour avoir leur chanson habituelle complète.

Je ne sais pas pourquoi mon neurone fait immédiatement le lien avec la "gestion" puis la mort de Radio Bleue : Même méthode ...

Il y a peu de fa'ata'i i te pu à fa'ata'i i te mata, aussi peu qu'entre fa'a'oru et fafaru.

(En 100% reo farani ça fait genre "Les yeux pour pleurer tellement ça pue la suffisance et l'ordurerie.")

Il ne reste plus qu'à faire un contrat entre la SPACE'M-all et la SEP pour la gestion des auteurs eux-mêmes :



Bref, Si vis Spacem, para bellum !!

Evil or Very Mad pig Evil or Very Mad Tous dehors !!
Evil or Very Mad pig Evil or Very Mad
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Popotinetia - La SPACEM connaît la musique :: Commentaires

Message le Mer 26 Jan - 18:13:41 par Substance

Excellent le "Space'm Out" et le titre...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum