Patrimoine - Jean Marc Pambrun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

19022011

Message 

Patrimoine - Jean Marc Pambrun




Cancer 1 - Culture 0
Jean-Marc Pambrun est tombé




En général les vraies douleurs sont muettes. De plus, écrire sur les morts est quelque chose de très spécieux puisque les morts ne peuvent se défendre ni contre les mensonges qui les auraient agressés, ni contre les charognards, ni contre toute manipulation autour de leur aura.

Jean-Marc Pambrun était connu et reconnu. Je ne vais en faire ni panégyrique, ni biographie, ni oraison funèbre, c'est le pain des autres médias et ce n'est pas ce qui m'intéresse.

Même si nous n'étions pas d'accord sur tout (comment peut-on l'être ?), même si nous ne nous connaissions que de loin et toujours dans des cadres étouffés par les convenances, je sais que nous étions du même bord sur la défense de la liberté de penser, de la responsabilité personnelle dans la collectivité, dans le combat pour l'homme "de base", de la culture polynésienne contre la mondialisation, du libre-arbitre contre le politiquement correct, de l'honnêteté contre la maffia pitoïste, bref, l'essentiel.

Je ne peux pas le dire avec ses mots, je ne sais pas le dire avec ses mots.

A une heure ou la Polynésie, au sens le plus culturel, le plus individualisé de ce mot, sombre devant l'arrivisme, la démagogie, le parasitisme social, le mépris des autres et l'acculturation, c'est à dire les fers de lance de cette mondialisation à présent plus que la règle chez nous, elle vient de perdre là un de ses principaux aitos défenseurs et ça me fait mal jusqu'au centre de mon jardin secret.

Jean-Marc est parti.

La vie continue. C'est aux autres vrais polynésiens, vrais défenseurs de ce qui fait que le fenua n'est pas une vague arrière-banlieue de Paris, New-York ou Singapour, de se démener pour tenter de le remplacer et de former une relève digne de ce que le Fenua mérite de mieux pour un avenir simplement honnête et respectueux de ses valeurs fondamentales particulières avant que les miettes de ce qui fut si spécifique à la Polynésie n'ait totalement disparu sous le poids de la culture Endemol.

Ce n'était déjà pas évident, maintenant ça l'est encore moins.

Il FAUT qu'on y arrive.
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum