Popotisme International - La Libye à feu et à sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23022011

Message 

Popotisme International - La Libye à feu et à sang




Le saigneur des Agneaux de Libye
Le cas d'Afi



Certainement plus de 300 morts en moins d'une semaine, les journalistes interdits de séjour, les communications pratiquement coupées, les manifestations pacifiques canonnées à l'arme lourde et bombardées par des chasseurs aériens, le parlement en flammes, des discours sanguinaires pathologiquement décousus mis à part les promesses de bains de sang, Kadhafi a pété les plombs.
L'orgie sanglante à coups de mercenaires serbes et africains commence à peine.

Le "chef-de-la-révolution-d'il-y-a-40-ans" n'est plus qu'un vieux dictateur, un vampire hystérique aux abois qui calme ses peurs dans le sang de la population de son pays.

Le délire sanglant en réponse à la lourde demande de la population à plus de démocratie atteint d'emblée des niveaux tellement staliniens que même l'armée et ses ministres rejoignent le bas-peuple, se retournent contre lui et sa clique rapprochée.

Autant de preuves que sa sauvagerie est celle des combats perdus.

La guerre qu'il brandit en menace est déjà partout et il a perdu des batailles :

L'Est du pays s'est libéré à partir de Tobrouk qui s'est débarrassée de ses bandes de mercenaires grâce à la résistance de l'armée.

Ce cercle va se refermer sur lui.

La dernière question est de savoir s'il finira comme Saddam Hussein, exécuté par son peuple, ou comme Hitler, suicidé dans son bunker.

D'ici-là combien de morts, combien de souffrances inutiles, combien de pitoyables gesticulations internationales ?

Silence, on tue.
La diplomatie française, en accumulant "gaffes", changements d'attitude à posteriori et "faux pas" se montre - encore - en dessous de tout, à croire que la veulerie et la stupidité cupide à hurler de nos ersatz de dirigeants tropicaux se retrouvent en encore plus grave à Paris.

Le popotisme, comme je m'en doutais depuis quelques temps (cf. mes interrogations "métaphysiques"), semble être une maladie mondiale partie à la conquête de tous les gouvernements terrestres, qu'ils soient démocrates ou pas.

Conséquence de cette gangrène sans doute, le tsunami arabe déferle d'Ouest en Est sur le haut de l'Afrique, le suivant semble être le Yemen si le Maroc ou l'Algérie n'implosent pas brutalement avant. Cette vague semble toutefois très stationnaire en Côte d'Ivoire, sans doute parce que ce premier bordel est éclipsé par les autres.

Gbagbo dégage !

Par ailleurs des répliques semblent se faire ressentir jusqu'en Corée.
Enfin !

Pourvu qu'elles arrivent jusqu'à nous !

En moins sanglant mais en tout aussi efficace ça serait ... merveilleux.

No sunny No
J'ai toujours aussi mal au Fenua mais à présent j'ai mal aussi au Fenua des autres.


Dernière édition par Mimi mato le Mar 3 Mai - 1:10:16, édité 2 fois
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Popotisme International - La Libye à feu et à sang :: Commentaires

Message le Mer 23 Fév - 19:00:46 par Substance

C'est juste une question de convivialité. C'est mieux je trouve. On a l’article sous les yeux et on peut répondre tout en relisant.

thx for the improvement!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 24 Fév - 5:35:34 par Mimi mato

Merci pour le retour, c'est si rare.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 24 Fév - 6:32:07 par Poerani

oui c'est mieux.... des fois c'est dur de commenter ou répondre... tout est dit !!! avec un certain brio et la petite dose de citron vert qui convient...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 24 Fév - 21:59:10 par Mimi mato

Le dernier et sans doute ultime discours du colonel Kadhafi donné par téléphone à la télévision nationale libyenne hier - vraisemblablement depuis la résidence de Bab El Aziziah à la périphérie de Tripoli où est réfugié ce qui reste de son clan rapproché - et retranscrit ensuite par Les Dernières Nouvelles d'Algérie :
"Il faut empêcher ces enfants de prendre des cachets et des drogues. Ce sont vos enfants, vous devez avoir honte.

Il y a des salafistes qui préparent le terrain pour l'arrivée des partisans de Ben Laden.

Il y a beaucoup de jaloux, qui nous regardent avec beaucoup de jalousie.

Ce sont des terroristes (ceux qui manipulent les jeunes), ces terroristes sont recherchés par tout le monde, y compris par les Etats-Unis. Je veux savoir qui manipule, nous voulons arrêter les manipulateurs, ceux qui manipulent les jeunes. Sortez de vos maisons, sortez retenir vos enfants.

Pourquoi vous suivez le chemin de Ben Laden ? Nous avons construit dans notre pays, nous avons lancé des infrastructures dont la valeur est estimée à 61 milliards. Pourquoi voulez-vous donner ces infrastructures à Ben Laden ?

Si vous voulez transformer des villes en gouvernorats, pour former de nouveaux gouvernorats, c'est possible, c'est quelque chose qu'on comprend. [...] Tout est possible, tout est entre vos mains.

Toutes ces demandes (des manifestants) peuvent être résolues grâce au pétrole. On peut de la même façon hausser les salaires.

Ces manipulateurs, qu'est-ce qu'ils disent à ces enfants drogués? Ce sont des vieilles personnes, il ne faut pas les écouter. Ils incitent nos jeunes à détruire notre pays. Moi je suis là, je n'interviens pas. Faites ce que vous voulez.

La situation est devenue difficile. On barre les routes, on empêche les gens d'aller à l'école, on vole des armes...

On parle de Jihad, mais de quel Jihad on parle ? Si Al Qaida vient à Zaouiyah, les Etats-Unis viendront sur votre ville. Je vous ai donné l'autorité depuis 1977, mais qu'est-ce que vous en faîtes ? Vous détruisez vous même votre propre pays.

Ensuite, le peuple libyen tout entier va essayer de se débarrasser de ces jeunes.

Je vous demande d'arrêter ces jeunes, et surtout les manipulateurs. C'est vraiment une mascarade. Et je réitère mes condoléances à ces 4 personnes tuées par les forces de sécurité, et aux 4 jeunes tués lors de ces opérations. Je suis sûr que les habitants de Zaouiyah sauront se défendre, ce sont des gens honorables, j'ai confiance en eux.

Qu'est-ce que vous voulez, vous voulez détruire vous même votre pays ? Et bien faites-le. Si vous en êtes satisfait, je n'ai rien à dire. Mais vous devez sortir, vous, les habitants de Zaouiyah, vous devez empêcher vos enfants drogués qui ont pris des cachets, vous devez essayer de les retenir, de les remettre sur le droit chemin."
Pour un "chef d'état", ça craint velu !
Sinistre clown.
Ça tient plus de la confusion mentale que d'autre chose.

Au reste, outre l'avancée fulgurante des insurgés sur plus des 2/3 de l'Est du pays, l'Ouest commence a céder à son tour. Pour un historique minute par minute de la journée d'hier voir, du même journal, l'article Les jours du clan Kadhafi sont comptés, la répression aurait fait 2000 morts en Libye [DIRECT]

*****
A mon sens il ne tiendra pas jusqu'à dimanche, il sera exécuté par la foule sans doute samedi ou même demain sauf s'il arrive à fuir par hélico auquel cas il aura du mal à le poser quelque part s'il n'est pas abattu en vol mais, vu son état délirant, l'hélico me semble maintenant peu probable. Il est mort cette semaine même si vivant à cette heure-ci.

Ça fait pitié mais face aux certainement plus de 2000 morts en cette même semaine, exécutions sommaires des opposants dans les hôpitaux incluses, c'est normal et légitime.

Quand je pense qu'il revendique-là pour 61 milliards de travaux dans le pays alors qu'au même moment la Suisse lui en gèle environ 100 d'avoir personnels ...

La révolution n'aura pas duré deux semaines, prouvant ainsi que plus elle est violente plus elle est brève. Le Fenua est le contre-exemple type confirmant cette règle.

Evil or Very Mad
Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 25 Fév - 15:37:52 par Mimi mato

News du jour (via France Inter) :
  • L'armée et la police changent de camp,
  • L'ambassadeur libyen à l'ONU et celui à Paris aussi.
  • Il y a des combats dans Tripoli qui était "calme" jusqu'à présent.
L'étau se resserre, comme je disais.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 26 Fév - 9:50:05 par Mimi mato


(Source : TF1)

Je me suis planté, il passera peut-être le week-end :

La milice Khamis, dite aussi 32e brigade, compte 10 000 hommes très bien "outillés" même si parfois en panne d'essence (si, si, dans un pays producteur !!) et si les amerloques la considèrent comme la plus mauvaise unité d'élite du monde arabe (dixit Reuters via L'express)

Il est dit qu'elle est un peu disséminée actuellement dans le pays mais je pense qu'il va rapidement la regrouper autour de lui, sauf si elle se retourne mais ça m'étonnerait : Son prestige et son équipement doivent rassurer ses hommes.

C'est un rempart consistant autour du vieux fou. Il ne tombera donc pas en 24 heures même si, selon TF1 et d'autres sourcesl, a guerre est bien dans Tripoli à présent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 27 Fév - 22:44:29 par Mimi mato

Hallali
Ça sent l'avant-dernier acte.

Source : Wikimedia
Le Télégrame - 27 février 2011 à 20h31 - Les sanctions de l'ONU ? "Sans valeur" :
Le leader libyen intervenait ce soir lors d'une déclaration exclusive sur la chaîne de télévision serbe Pink TV. Jugeant les sanctions prises par le Conseil de sécurité de l'ONU "sans valeur", il a par ailleurs déclaré que la Libye était actuellement "complètement calme".

"Sans valeur". Voilà comment, d'un revers de main, Mouammar Kadhafi balaie les diverses sanctions prises cette nuit par le Conseil de sécurité de l'ONU à l'égard de son régime. Le leader libyen a accordé une interview téléphonique exclusive à la chaîne de télévision serbe, Pink TV.

"Pas de troubles" en Libye

Après les menaces (usage de la force), les manipulations (les jeunes "drogués"), Kadhafi fait désormais dans le déni (ou le mensonge). En effet, il a affirmé lors de cet entretien que la Libye était à l'heure actuelle "complètement calme". "Il n'y a rien d'inhabituel. Il n'y a pas de troubles", a-t-il déclaré.

Le "complot" Al-Qaïda

Il a par ailleurs continué d'affirmer que les contestations qui traversent la Libye sont l'œuvre d'un complot ourdi par Al-Qaïda. "Des gens ont été tués par des bandes terroristes qui appartiennent sans aucun doute à al-Qaïda", a-t-il affirmé. Et d'évoquer un "petit groupe" d'opposants, qui seraient actuellement "encerclés". "Mais nous règlerons cela", précise-t-il. Menace de nouveau ?
On se souvient effectivement qu'une partie des mercenaires qu'il utilise sont serbes (cf. www.lepost.fr).

Petite précision :
liberte-algerie.com - Lundi 28 Février 2011 - Kadhafi seul contre tous, extrait :
(...)
L’étau se resserre chaque jour davantage autour de Mouammar Kadhafi, qui ne peut désormais plus quitter Tripoli où il est encerclé par les manifestants et coincé aussi par les sanctions onusiennes l’empêchant de voyager à l’étranger. Ainsi, même ses soutiens à l’étranger l’ont lâché, à l’image de la Russie et de la Chine qui ont fini par se ranger du côté des autres membres du Conseil de sécurité en votant à l’unanimité la résolution de sanctions contre le régime Kadhafi.

Emboîtant le pas aux Nations unies, la Grande-Bretagne a levé hier l'immunité diplomatique sur la famille Kadhafi (...)
Il passera le week-end mais pas de beaucoup, on dirait.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Mar - 10:02:16 par Mimi mato

News du jour :

Ça semble s'enliser, partir pour durer. C'est inquiétant pour les habitants, surtout quand on connaît la "réactivité" des grandes institutions :

  • Kadhafi a déployé des forces mardi à la frontière occidentale de la Libye, poursuivant le bras de fer avec une communauté internationale menaçante (Le Point).

  • Les pro-Kadhafi bombardent et reprennent Marsa el Brega (L'express) : Il s'agit de l'un des deux plus grands centres pétroliers Libyens, repris par la milice.

  • Appel à une "évacuation massive" à la frontière de la Libye (Nouvel Obs) : La situation à la frontière entre la Libye et la Tunisie a atteint un niveau critique après le passage de 70.000 à 75.000 personnes ayant fui les répressions depuis le 20 février, et environ 40.000 personnes, notamment des Égyptiens, attendent aujourd'hui à la frontière côté libyen, selon le HCR.
Pourtant il est encerclé dans Tripoli (Le Figaro) => Baroud d'honneur ou bien on ne sait pas tout ?

Je note aussi une "certaine trouille" au Maroc puisque TOUS les articles concernant la situation en Libye depuis le 1er janvier ont apparemment disparu brutalement du site du prinicipal quotidien du pays, Marrakech. Curieux, non ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 3 Mar - 9:18:37 par Mimi mato

L'enlisement et l'ampleur de l'horreur se confirment :


Il me semble que si aucune aide tactique n'est apportée aux insurgés alors la situation pourrait s'inverser dans une marée de sang et de terreur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 4 Mar - 10:50:05 par Mimi mato


Source : El Watan.Com
Selon les services de sécurité maliens, 800 Touareg du Mali, du Burkina Faso, du Niger et d'Algérie auraient été enrôlés par Muammar Kadhafi pour mater l'insurrection libyenne.
Le quotidien algérien, qui est allé sonder la communauté touareg dans le sud du pays, évoque en une la "poudrière touareg" : "Accusés de fournir des mercenaires, confrontés à des départs massifs de jeunes vers la Libye et gênés par une éventuelle intervention étrangère, les Touareg algériens s’inquiètent de la situation en Libye."
L'article original dans El Watan, du 4 mars 2011 (en français) : Libye - Algérie : La poudrière touareg

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 4 Mar - 22:39:47 par Mimi mato

Vendredi 4 mars 2011 - 12:40 :

Source : Le Figaro

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 12 Mar - 4:54:30 par schtroumph

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/03/10/tripoli-hausse-le-ton-contre-paris_1491305_3212.html#xtor=AL-32280184
La France attend qu'on arrive à une révolution armée pour se rendre compte que GTS (ni aucun de ceux à l'APF) n'est plus le représentant légale de la Polynésie.
Voilà donc ce qu'il faut faire pour que Paris agisse.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 12 Mar - 6:12:12 par Mimi mato

Ça, c'est ce que je dis depuis 2 ans maintenant ...

Je n'ai pas alimenté ce sujet-ci depuis quelques jours parce que ce qui s'y passe à présent est un enlisement qui présage le pire : Les insurgés sans armée réelle, sans munitions pour longtemps et l'international aussi réactif qu'un rori, le bain de sang est commencé depuis une semaine et les politiques et médias non libyens zappent apparemment sur Koh Lanta pour se le voir en Libye...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 14 Mar - 2:41:56 par Mimi mato

Réplique

Le film de la semaine :



Ils doivent avoir un sacré paquet de fric de côté pour pouvoir se payer un tel massacre par mercenaires interposés.

(Je l'ai titré sur Saïf parce qu'il m'est évident que le vieux est trop noyé dans sa parano pour être cohérent sur le terrain.)

Situation au 13 mars :

Les milliards détournés par le clan Kadhafi leur permettent une contre-offensive qui a refait basculer Ras Lanouf sous leur coupe et marcher sur Brega vers Benghazi où les téléphones viennent d'être coupés. (Libération et Reuters via Le Point)

Le moral de la révolution en prend un coup, leurs effectifs bombardés aussi, mais ça ne tue pas le mana de la révolution puisqu'une mutinerie militaire a lieu sur les arrières, à Misrata, en pleine contre-offensive. De fait, l'avancée du dictateur se fait par pilonnages aériens intensifs plus que par "contact".

Pendant ce temps les autres politiques palabrent : La ligue arabe a demandé la mise en place de la zone d'exclusion aérienne sur la Libye mais ça bloque à l'ONU, toujours à cause de la Chine et de la Russie (solidarité entre dictateurs ...) pendant que l'OTAN dit en attendre le feu vert pour mettre ça en place. Parau-parau.

Sarko a osé - tout seul - reconnaitre la légitimité du gouvernement provisoire insurgé ce qui vaut à la France de voir ses relations diplomatiques rompues avec "le clan K" mais ce n'est apparemment pas suffisant pour réveiller tous les autres pays.

Pendant ce temps le massacre continue.

C'est d'autant plus idiot que même si les Kadhafi arrivent à pilonner la Libye dans son sang, ils ne pourront pas tenir ensuite avec leurs avoirs gelés et la pression internationale, pan-arabe et libyenne contre eux.
Alors, pourquoi les autres attendent autant ?
Les principaux marchands d'armes seraient-ils chinois et russes ?
Qu'est-ce qui se grenouille entre barbouzes autour de l'exploitation des puits de pétrole de Libye ?

La mort est naturelle et le grand Pan est mort. - G. Brassens


Dernière édition par Mimi mato le Mar 3 Mai - 1:11:49, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 14 Mar - 11:53:06 par Mimi mato

G8 (c'est "Gé huit", pas "Great Britain") : Occidentaux et Russes sous pression pour cause de Libye et de Japon. (AFP - 14/03/11 11:38)

C'est vite lu.

=> Sarko, tu peux sauver ta mise si tu sors tes couilles de leur placard : Obama a l'air de jeter l'éponge => la place est libre.

Là, t'aurais l'essentiel de la France de gauche derrière toi en plus du gros habituel de l'UMP.
Ça pourrait faire oublier pas mal de tes conneries à toi, MAM, Hortefeux, Besson, etc.,
et 2012 c'est demain ...
Alors ? T'en dis quoi ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 15 Mar - 12:53:55 par Mimi mato

"La crise majeure au Japon qui monopolise l'espace médiatique et les atermoiements de la communauté internationale pour l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne servent les intérêts du dictateur libyen." (Libé - 15 mars 2011 12:54)

Très bon article qui résume bien la "situation".

Tout se paye : En "oubliant" Kadhafi à cause du Japon, les démocraties donnent des armes aux dictatures, qui s'en serviront contre elles.

Ces pays qui se posent toujours en champions du respect des autres et de la liberté sont en train de se faire seppuku (= hara-kiri) par la lâcheté et la bêtise de leurs dirigeants.

Le popotisme est bien une gangrène mondiale ...

J'ai peur et mal pour Benghazi et les autres.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 16 Mar - 5:00:49 par schtroumph

Il y a une question que je me pose depuis déjà quelques temps :
Comment les races des dictateurs, des politicons démagogues font-elles pour se reproduire ?
Il ne me semble pas que ce soit dans les gènes, mais c'est une race qui ne s'éteint pas et qui n'est pas en voie d'extinction non plus.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 16 Mar - 5:23:57 par Mimi mato

C'est une question que je me pose aussi depuis un bon moment.

Ma réflexion m'en avait fait écrire ça :
http://mimimato.forumactif.org/t60-d-ou-viens-je-qui-suis-je-ou-vais-je

Je pense que c'est par là qu'il faut gratter.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 16 Mar - 10:58:03 par Mimi mato

News :


Intrigue originale : Le massacre de fort Alamo.[/center]
Bilan :
  • Benghazi va se faire massacrer, dans l'indifférence générale puisque les agences évacuent leurs journalistes.

  • Le printemps arabe va se faire laminer par l'internationale des dictateurs.

  • Avancée majeure pour les "démocraties", le pétrole libyen va partir à la Chine et à la Russie...

  • Sarko va payer très cher de ne pas aller jusqu'au bout, de ne pas intervenir militairement tout de suite.
A moins d'un miracle de dernière minute, genre intervention armée des autres pays arabes avec participation franco-anglaise, le massacre est imminent.

Ensuite ... :

Intrigue originale :
Lors d'un cambriolage, Alphonse est arrêté et condamné à cinq ans de prison. A sa sortie, il rêve de retrouver ses complices et de se venger. Lorsqu'il s'aperçoit qu'ils lui ont pris ses économies il décide de les tuer un par un.



Dernière édition par Mimi mato le Mar 3 Mai - 1:15:28, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 16 Mar - 23:37:55 par Mimi mato

SIGNEZ LA PÉTITION D'AVAAZ, PAR PITIÉ :

Chers amis,

La Ligue Arabe vient de proposer officiellement au Conseil de Sécurité de l'ONU une résolution pour établir une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye. Après des semaines d'impasse au niveau international, c'est maintenant l'heure de vérité. Si nous ne persuadons pas l'ONU d'agir, nous pourrions assister en Libye à l'un des plus grands bains de sang de ce nouveau siècle.

Ville après ville, les forces de Kadhafi écrasent la rébellion. Si elles reprennent le pays, c'est un châtiment brutal qui attend les Libyens ayant osé défier le régime. Des témoignages faisant état de tortures et d'assassinats dans les régions reprises affluent déjà.

Les citoyens libyens se demandent si le monde les a abandonnés. Le mouvement Avaaz est profondément attaché à la non-violence, mais le soutien à une zone d'exclusion aérienne pour maintenir au sol les hélicoptères de combat de Kadhafi constitue un cas où une action militaire appuyée par l'ONU semble nécessaire. Les sondages auprès de nos membres montrent que 86% d'entre nous approuvent la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne. Alors que s'approche le vote décisif de l'ONU, c'est le moment ou jamais de faire résonner l'appel le plus puissant possible.

Nous avons acclamé le moment où le peuple libyen s'est soulevé, et nous ne pouvons pas, nous ne devons pas ignorer l'appel à l'aide qu'il nous lance alors qu'il traverse l'heure la plus sombre. Même si vous en avez envoyé un précédemment, cliquez pour envoyer un message au Conseil de Sécurité de l'ONU:

http://www.avaaz.org/fr/libya_no_fly_zone_4/?vl


L'ONU est divisée, mais le rapport de force évolue rapidement: alors que la Chine, la Russie et l'Allemagne s'opposent à la zone d'exclusion aérienne, la Ligue Arabe, la Conférence Islamique, le Royaume-Uni et la France poussent en sa faveur. Les Etats-Unis et l'Inde sont hésitants. Nous n'assistons pas à un débat Est-Ouest d'un autre âge; il ne s'agit pas non plus, contrairement à ce que certains craignent, d'un complot pour s'emparer des ressources pétrolières. Le Conseil National Provisoire libyen, que la France a reconnu comme gouvernement légitime de Libye, appelle désespérément à l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne et à l'aide internationale, mais chaque jour qui passe voit grandir la crainte d'un soutien arrivant trop tard.

Une zone d'exclusion aérienne n'est pas une panacée -- elle devrait être assortie de sanctions ciblées plus fortes et du gel des avoirs du régime, ainsi que du brouillage des appels à la violence diffusés sur les ondes par Kadhafi. Un plus grand nombre de pays devrait également reconnaître diplomatiquement le Conseil National Provisoire de Libye. Même tout cela pourrait ne pas suffire. Mais avec des dizaines de milliers de vies en jeu, ceux qui s'opposent à des mesures énergiques doivent maintenant se demander s'ils sont capables d'appeler à l'inaction.

Le droit international et le Conseil de Sécurité de l'ONU l'ont établi clairement: lorsque de graves crimes contre l'humanité sont commis, la communauté internationale a la responsabilité de protéger le peuple contre ces crimes, même celui-ci est agressé par son propre gouvernement. Nous ne connaissons pas encore l'étendue des crimes de Kadhafi, mais nous ne pouvons pas simplement détourner les yeux. Cliquez pour envoyer un message urgent aux délégués du Conseil de Sécurité de l'ONU:

http://www.avaaz.org/fr/libya_no_fly_zone_4/?vl

Dans le scénario le plus favorable, la réaction de Kadhafi à une résolution de l'ONU sur une zone d'exclusion aérienne consisterait à mettre fin à ses attaques aériennes. Mais s'il ne le fait pas, l'application de la zone d'exclusion aérienne impliquerait des frappes sur les combattants dont il se sert, et peut-être des frappes contre les batteries anti-aériennes de Kadhafi. En cas de zone d'exclusion aérienne, il y a un risque d'engagement militaire international plus profond en Libye.

Bien que le monde (et Avaaz) ait fortement protesté contre la guerre de George W. Bush en Irak et que nous ayons soutenu des solutions pacifiques dans de nombreux endroits, il ne s'agit pas de l'Irak. Si nous n'agissons par rapidement, la Libye pourrait plutôt ressembler au Darfour à travers des crimes massifs contre l'humanité commis contre des communautés entières. Le régime de Kadhafi a une longue histoire en terme de torture, de massacre du peuple et de soutien au terrorisme international. Le peuple de Libye est uni contre les troupes de Kadhafi, même sa propre tribu et les habitants de sa ville natale ont pris leurs distances par rapport à ses actions.

La situation en Libye, et la réponse mondiale à cette situation, sont complexes et impliquent beaucoup d'acteurs et d'agendas différents. L'avenir d'une Libye après Kadhafi reste incertain. Mais même si cette complexité doit dicter la prudence avec laquelle nous menons nos actions, elle ne peut ni ne doit nous rendre inactifs. Dans l'intérêt de dizaines de milliers de libyens, faisons le meilleur choix que nous pouvons et agissons. Maintenant.

Avec espoir,

Stephanie, Ricken, Ben, Alice, Graziela, Benjamin, Rewan, et toute l'équipe d'Avaaz

SOURCES

Les insurgés libyens se replient sur Benghazi:
http://www.liberation.fr/monde/01012325758-les-insurges-libyens-se-replient-sur-benghazi

L'Onu étudie un projet d'interdiction des vols en Libye:
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/l-onu-etudie-un-projet-d-interdiction-des-vols-en-libye_972664.html

Libye : des familles entières fuient vers l'Egypte:
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_libye-des-familles-entieres-fuient-vers-l-egypte?id=5782733

La France reconnaît le Conseil national de transition libyen:
http://www.france24.com/fr/20110310-france-reconnaissance-conseil-national-transition-libye-kadhafi-cnt-tripoli-ambassade-benghazi

Libye: Kadhafi veut la tête du chef des insurgés, nouveaux raids dans l'Est:
http://www.rnw.nl/afrique/bulletin/libye-violents-combats-nouveaux-appels-a-la-zone-dexclusion-aerienne-1

Benghazi, ville rebelle symbole, dans la visée des pro-Kadhafi:
http://www.lepoint.fr/monde/benghazi-ville-rebelle-symbole-dans-la-visee-des-pro-kadhafi-16-03-2011-1307188_24.php

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 17 Mar - 1:33:00 par Mimi mato

Ouest France - jeudi 17 mars 2011 : Libye: le Conseil de sécurité d'accord sur un projet de résolution :
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est séparé mercredi soir en ayant réussi à se mettre d'accord sur un projet de résolution prévoyant une zone d'exclusion aérienne en Libye et qui sera mis au vote jeudi, ont indiqué des diplomates.
Jeudi ils votent, vendredi ils appliquent peut-être et c'est déjà trop tard ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 17 Mar - 9:20:03 par Mimi mato

J'ai écouté BHV BHL sur Inter
Pour une fois je suis 100% d'accord avec lui (j'en suis tout esbaudit !)
Si rien n'est fait sous 24-48 heures on a ça :

Sera-t-il entendu "en haut" ?
Vont-ils se réveiller à temps ?

Dernière édition par Mimi mato le Mar 3 Mai - 1:17:38, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Mar - 6:06:51 par Mimi mato

La pétition Avaaz dépasse les 1.150.000 signatures à présent.

1. Le Conseil de sécurité autorise une zone d'exclusion aérienne en Libye
(Radio Chine International - 18 mars 2011 à 06h33)
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi une résolution qui autorise l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus du territoire libyen, appelant à adopter "toutes les mesures nécessaires", sauf l'envoi de troupes terrestres, pour protéger les civils de ce pays d'Afrique du nord.

La résolution, présentée par la France, le Liban, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, a été adoptée par 10 voix pour et cinq abstentions, dont la Chine et la Russie.
et aussi l'Allemagne de Merkel.

=> Pas trop tôt !

2. La Libye prête à discuter d'un cessez-le-feu
(Europe 1 - 18 mars 2011 à 06h33)
La Libye est prête à respecter un cessez-le-feu mais souhaite discuter auparavant de sa mise en oeuvre, a déclaré jeudi le vice-ministre libyen des Affaires étrangères Khalid Kaim.
=> Heu-heu-heu !!
Meuh oui, c'est ça, on va discuter en attendant la fin du massacre ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Mar - 6:31:50 par Mimi mato

RAPPEL :

Libye: les insurgés veulent un renfort international

(REUTERS + L'express - 15 mars 2011 à 12:38)


Lors d'une manifestation à Benghazi, vendredi dernier, le drapeau français côtoyait celui des insurgés libyens
après l'appel de la France en faveur d'une zone d'exclusion aérienne et de frappes ciblées
contre les forces du colonel Kadhafi.
Alors que la communauté internationale ne trouve pas d'accord sur une zone d'exclusion aérienne, les forces de Kadhafi progressent vers l'est, avec Benghazi en ligne de mire.

"Nous voulons une zone d'exclusion aérienne, nous voulons des frappes tactiques contre les chars et les roquettes utilisées contre nous, nous voulons une frappe contre la base de Kadhafi." Le message de Moustafa Gheriani, porte-parole du Conseil national de transition (CNT) libyen, est limpide. Il ajoute même que "si Kadhafi devait mourir" dans ces frappes ciblées, "personne ne verserait une larme".

Ce que les insurgés espèrent en priorité, ce ne sont pas des soldats occidentaux sur le sol libyen, comme l'indiquait notre envoyé spécial de retour de Libye, il y a quelques jours. Non, ce sont des frappes qui viseraient l'armement et les pistes d'aéroport d'où décollent les avions du régime pour venir bombarder les zones de combat, en appui des forces terrestres.

C'est ainsi que Ras Lanouf et Brega ont été perdus par les rebelles, c'est ainsi qu'Ajbadiya pourrait à son tour retomber aux mains de l'armée loyale à Kadhafi.
C'était il y a 48 heures : Depuis Ajbadiya est tombée, les mercenaires avancent à marche forcée sur Benghazi qui est pilonnée depuis l'aube.

Je ne m'attendais pas à être un jour fier de Juppé et de Sarkozy et encore moins à ce point-là.
Je sais qu'il est quasi-trop tard mais ça inverse le fléau de la balance, ça fait du bien au cœur et à la dignité.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 18 Mar - 20:17:13 par Mimi mato

Reuters Paris, le 18/03/2011 à 20:45 :

La France, les Etats-Unis et le Royaume Uni, ainsi que des pays arabes, ont adressé vendredi soir un ultimatum à Mouammar Kadhafi lui demandant de mettre fin immédiatement à ses attaques contre des civils libyens, sous peine de représailles militaires.

"La France, avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni et des pays arabes, estiment qu'un cessez-le-feu doit être mis en oeuvre immédiatement, c'est-à-dire que toutes les attaques contre les civils doivent prendre fin", a déclaré la présidence française dans un communiqué, sans préciser quels pays arabes.

"Kadhafi doit mettre fin à l'avancée de ses troupes sur Benghazi et les retirer d'Adjdabiyah, Misratah et Zawiyah", ajoute l'Elysée. "L'approvisionnement en eau, électricité et gaz doit être rétabli dans toutes les zones. La population libyenne doit pouvoir recevoir l'aide humanitaire."

"Ceci n'est pas négociable", conclut le communiqué français. "Si Kadhafi ne se conforme pas à la résolution 1973, la communauté internationale lui en fera subir les conséquences et la mise en œuvre de la résolution sera imposée par des moyens militaires."

La résolution 1973, votée jeudi par le Conseil de sécurité de l'Onu, autorise le recours à la force contre les troupes de Mouammar Kadhafi.

Nicolas Sarkozy avait réuni en fin d'après-midi le Premier ministre François Fillon, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Alain Juppé et Gérard Longuet, et le chef d'état major des armées, l'amiral Edouard Guillaud.

La France organise samedi un sommet des dirigeants de l'Union européenne, de la Ligue arabe et de l'Union africaine, auxquels se joindront des responsables de pays prêts à participer à des opérations militaires en Libye.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 19 Mar - 19:58:33 par Poerani

On en est à "L'armée française première à ouvrir le feu en Libye"

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Mar - 7:13:49 par Mimi mato

V'là l'printemps en Libye.


photo via Ouest France

Il est en retard ...

France Inter - 20:30 (heure de Tahiti) :
On en est à 120 missiles sur 20 sites. Les révolutionnaires affirment avoir repoussé les troupes de Kadhafi hors de Benghazi.
Le dictateur dénonce "cette agression" et dit ouvrir les dépôts pour permettre à la population de "défendre la nation contre l'invasion des croisés". On est à peu près certains que le bilan est de 48 morts dont 26 à Tripoli. Obama dit qu'il n'y aura pas de troupes US au sol. Le Qatar a promis d'envoyer ses avions aussi, c'est la première fois qu'on a une coalition entre les roumis et les arabes depuis la crise du pétrole.
TF1 la 1ère - vers 19:45 - Les premières frappes sont françaises et ont concerné Benghazi où au moins 4 chars en marche ont été détruits à l'entrée de la ville.

El Watan - e 20.03.11 à 03h03 Libye: bombardement aérien de Tripoli, bilan global de 48 morts selon les forces libyennes.
Un bombardement aérien a visé dimanche avant l'aube Tripoli et la défense anti-aérienne déployée dans la capitale est entrée en action, selon un journaliste de l'AFP.

Un avion a survolé le secteur de la résidence-caserne du dirigeant Mouammar Kadhafi à Bab al-Aziziya, dans le sud de la capitale, selon le correspondant qui se trouvait dans un hôtel à un kilomètre de la résidence et qui a entendu plusieurs explosions. Des canons anti-aériens installés à la résidence et aux alentours, ainsi que dans d'autres secteurs à Tripoli, ont ouvert le feu peu après 02H20 locales (00H20 GMT), laissant des traînées rouges dans le ciel.

Les forces libyennes ont confirmé, selon la télévision d'État, des attaques aériennes sur Tripoli.

Libération - 19/03/2011 à 17h38 (mise à jour à 19h51 - Benghazi dans le «brouillard de la guerre»
En gros c'était la confusion et la panique dans Benghazi et en direction de l'Égypte et :
D'après des journalistes restés à Benghazi, les chars se seraient retirés en début d'après-midi et certaines voitures faisaient demi tour, klaxons enfoncés... Tout le monde attendait anxieusement l'annonce imminente des premières frappes aériennes sur des cibles militaires libyennes

Libé, toujours - 20/03/2011 à 05h41 (mise à jour à 06h24) Libye: des frappes aériennes visent Tripoli, le colonel Kadhafi menace :
La coalition internationale a commencé samedi à bombarder des cibles en Libye. Le coup d'envoi de l'intervention a été donné à 17h45 par une frappe aérienne française. Les Britanniques ont également conduit des frappes aériennes, tandis que les Américains ont tiré une centaines de missiles Tomahawk
(...)
Le colonel Kadhafi menace de transformer la mer Méditerranée en "champ de bataille. Il affirme qu'il s'attaquera à "tout objectif civil ou militaire" en Méditerranée. "Les intérêts des pays ayant participé à l'agression seront en danger", prévient-il, jugeant que les frappes sont une "agression croisée injustifiée".
France Inter - 20:44 (heure de Tahiti) : (un militaire chargé de com, si j'ai bien entendu)
Il était impossible, d'un point de vue politique de faire plus vite. (...) Le contrôle du ciel sera très rapide, disons quelques jours, mais au sol c'est autre chose. (...) La difficulté est de savoir si les forces libyennes au sol sont capables de vaincre Kadhafi avec notre appui aérien.Kadhafi dispose d'hélicoptères très discrets, non prévus pour des attaques, qu'il pourrait utiliser mais il lui faut d'abord les armer. S'il les utilise, ils seront un peu plus difficile à détecter, c'est tout. (...) Pour l'instant le mandat de l'ONU est clair : On protège les civils de façon aérienne. C'est "facile" sur les grands axes mais en combats urbains c'est autre chose. (...) Les forces rebelles sont en situation d'infériorité du point de vue matériel, ils ont des armes légères essentiellement.
France Inter - 21:00 (heure de Tahiti) :
Benghazi est coupée du monde et des combats de rue s'y déroulent en ce moment même.
Obama justifie l'intervention US.
Tripoli est bombardée.
Les autorités libyennes affirment avoir abattu un avion français, ce qui est démenti par Paris.
Les communications de Benghazi sont coupées en dehors de celles allant vers Tripoli. Les rares témoignages sortants font état de terreur ou d'héroïsme cherement payé.
La Chine et la Russie "regrettent" l'intervention étrangère en Libye (ils s'étaient abstenus au vote de la 1973 de l'ONU)
(voir aussi 20minutes.fr)
France Inter - 21:20 (heure de Tahiti) : (un général)
Les raids sont des missions très techniques, compliquées : Détection (Awacks) + ravitailleurs (longs trajets entre 4 et 6 heures) + chasseurs. C'est l'Awacks qui dirige le tout.
Kadhafi a quand même des moyens non négligeables, sol-air notamment, d'où les frappes sur ces lanceurs de missiles.
On a beaucoup trop tardé à agir (dixit le général) et on n'a pas profité de la dynamique de la rébellion quand elle avançait. C'était jusqu'à il y a une dizaine de jours. Maintenant c'est beaucoup plus difficile.
L'intervention au sol serait une erreur politique.
Les coups qu'il menace de faire en dehors de la Libye seront forcément dérisoires, minimes et forcément sporadiques.
En mars 86 les US n'ont pas eu l'autorisation de survoler la France mais ils ont tiré des Tomahawks et ont participé.
Aider les populations c'est vider le ciel de tout appui aérien, empêcher l'entrée dans les villes mais si elles sont déjà dedans ce sera possible mais très difficile et très dangereux.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 21 Mar - 7:26:34 par Mimi mato


Ce que j'écrivais dans Géopolitita 2011 semble être partagé par une partie du monde arabe qui commence à trouver louches certaines frappes de la coalition (depuis qu'elle est prise en main par les USA en particulier) :

Il m'est très remarquable de constater que les autorités des autres pays arabes apportent leur soutien à la coalition contre Kadhafi alors que la révolte défendue ainsi part de la même volonté populaire que celle qui tente de les déstabiliser eux-mêmes.

Je ne peux m'empêcher de penser que les grenouillages des barbouzes doivent battre leur plein pour tenter de récupérer le mouvement au profit d'intérêts commerciaux externes.

La rapidité avec laquelle les USA ont pris la main sur cette coalition dont ils ont tellement ralenti la constitution en est une preuve ...
Ça tourne à une guerre pour le pétrole (France Inter, journal de 21h00 heure de Tahiti, aujourd'hui) plus que pour la démocratie mais les éléments sont encore très très confus, propagandes obligent : Les résultats des frappes "ONU" ont un effet bénéfique certain pour la révolution libyenne, Benghazi est maintenant presque indemne au lieu d'être rasée par le fou qui recule maintenant dans ces limites d'avant sa contre-offensive, sauf à Misratah pour l'instant et qui annonce cessez-le-feu sur cessez-le-feu en les violant immédiatement ensuite.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 27 Mar - 22:31:52 par Mimi mato

Une semaine après le début de l'application de la résolution de l'ONU la situation s'est totalement inversée :

L'armée de Kadhafi, privée de tout appui aérien, a été extirpée de Benghazi et recule sur Syrte (430 km à L'ouest par la route) où l'on vient d'entendre deux explosions. Le front de la contre-attaque des insurgés évolue à toute vitesse depuis la reprise d'Ajdabiah il y a en gros 48 heures et surtout depuis 24 heures où il est passé de Ras Lanouf à Ben Jawal et au-delà en quelques petites heures. Le suivi (par exemple sur 20minutes.fr) montre l'avancée foudroyante des insurgés depuis Benghazi sur Syrte.

Par ailleurs, dans Misratah la révolution vient de réussir à repousser en dehors de la ville l'armée encore fidèle au dictateur coupant ainsi la retraite sur Tripoli à ceux reculant depuis Benghazi. Pendant ce temps à Tripoli la coalition cloue les avions de Kadhafi au sol.

L'armée de Kadhafi est donc coupée en deux : La partie qui recule depuis Benghazi est en passe d'être encerclée dans Syrte d'où des habitants commencent à fuir (tsr.ch Infos). Une colonne armée tente actuellement de se replier vers Tripoli après avoir quitté Syrte. Le reste des forces de Kadhafi semble entourer Tripoli depuis Misratah jusqu'à la frontière tunisienne.

Tout peut encore arriver mais les choses ont presque repris l'aspect qu'elles avaient avant que Kadhafi lâche sur les gens ses forces aériennes, ses tanks et ses troupeaux de mercenaires :

Situation au 5 mars, apparemment égale à celle d'aujourd'hui à cette heure-ci.
Source : thalasolidaire.over-blog.com/


Dernière édition par Mimi mato le Lun 28 Mar - 1:53:00, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 28 Mar - 1:41:28 par Mimi mato

Allez, une petite, parce que ça fait un moment :



Dernière édition par Mimi mato le Mar 3 Mai - 1:19:56, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 28 Mar - 2:14:31 par Mimi mato

La carte des mouvements du jour :

Source : Le Monde

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 4 Avr - 1:36:45 par Mimi mato

Cette semaine :

  • L'avancée sur Syrte a buté sur une contre-attaque Kadhafiste à Harawah (environ 30 km de Syrte) qui a refoulé le front jusqu'à Brega (à 350 km de Syrte et 80 km d'Ajdabiah) où les combats sont intenses en ce moment même :

    28 mars 2011


    3 avril 2011

  • Une andouille tire des balles traçantes en l'air pour manifester sa joie devant le nez d'avions ONU en vol au-dessus de son convoi => Tout le convoi - dont une ambulance - est pulvérisé : 13 morts dont 4 civils plus l'andouille. (AFP via 24h Montreal et aussi AFP/Clicanno-La Réunion))

  • 2 diplomates de plus quittent Kadhafi dont leur doyen. (TSR-ch - 3 avril 2011)

  • Le CNT propose une trève à Kadhafi qui la rejette évidemment aussitôt. (Le Temps d'Algérie - 2 avril 2011)

  • Le Qatar propose de vendre le pétrole libyen au profit du CNT (Romandie News - 1er avril 2011).
    Il a engagé 4 appareils dans la bataille. (AFP - 22 mars)

  • Une pétition lancée par Avaaz en soutien à la fille violée par les Kadhafistes dans Tripoli recueille plus d'un demi-million de signatures en quelques jours. (Canoe Infos (Canada) - 3 avril 2011)

  • Un navire turc évacue 250 blessés de Misratah assiégée (20minutes - 3 avril 2011)
Le conflit s'enlise.
D'où lui vient tout ce fric qui permet tous ces massacres ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 7 Avr - 5:29:59 par Mimi mato

L'enlisement commence à agacer :

TF1 - Les rebelles libyens accusent l'Otan d'abandonner Misrata :
Selon Abdel Fattah Younés, chef d'état-major des insurgés, les habitants de Misratah sont désormais menacés "d'extermination au vrai sens du terme". "L'eau y est coupée, il n'y a plus d'électricité ou de produits alimentaires, il n'y pas plus de lait pour enfants depuis 40 jours, alors que les forces de Kadhafi bombardent tous les jours maisons, mosquées et hôpitaux à l'artillerie lourde (...). Les habitants boivent de l'eau des égouts. Si l'Otan voulait briser le blocus de la ville, elle l'aurait fait depuis plusieurs jours"
Militaires kadhafistes (apparemment pas tous libyens) dans Misratah :

Photo : Paris Match
Des centaines de mercenaires biélorusses aideraient le régime de Mouammar Kadhafi à faire face aux frappes de l'Otan, croit savoir le quotidien populaire russe Komsomolskaïa Pravda. Ces militaires, dont la plupart sont d'ex-membres de la 334e unité des forces d'élite biélorusses, ont tous conclu des contrats individuels et sont payés par le régime libyen, écrit le journal citant des sources au sein de l'état-major biélorusse. Une grande partie du matériel militaire libyen est de conception russe et soviétique, et les Biélorusses en connaissent dès lors parfaitement le fonctionnement. L'un des ces mercenaires, contacté au téléphone par le journal, a raconté que son salaire s'élevait à 3000 dollars par mois et a confirmé qu'il y avait plusieurs centaines de militaires biélorusses en Libye. Selon lui, ces hommes ne prennent pas part aux combats, mais sont présents sur la ligne du front. Nombre d'entre eux ont combattu en Afghanistan à l'époque soviétique ou appartenaient aux troupes d'élite biélorusses. L'attaché militaire biélorusse à Tripoli n'a pas démenti la présence de militaires de son pays en Libye, mais a souligné qu'ils n'avaient pas été envoyés par l'Etat.
Ce qui pourrait expliquer la position de la Russie ...

Paris Match - L'enfer à Misratah (témoignages)
Avant de partir, il nous demande pourquoi les avions de la coalition n’ont pas bombardé un site sous le marché de légumes sur la rue de Trabelsi où ils savaient qu’étaient stationnés 12 tanks. «Vous savez pourquoi ils ne l’ont pas fait ? Parce qu’on leur a dit qu’il y avait du monde, mais c’était faux, c’est un traître qui leur a dit cela.» Il prend sa respiration. «Vous savez, le pire c’est que dans cette ville, parmi les habitants, il y a aussi... des traîtres.»

Le Point + Reuters - Des Libyens arrivés en Tunisie racontent l'"enfer de Misrata"

Le Point+Reuters - Violents combats à l'est de Brega en Libye, l'Otan critiquée

Le Telegramme.com - L'inaction de l'Otan dans le collimateur des insurgés

Et pendant ce temps Kadhafi amuse la galerie :

Radio Chine International - Kadhafi demande un cessez-le-feu à Obama


Stratège de l'OTAN en plein travail ...


En mémoire de Mo :

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 16 Avr - 2:46:01 par Mimi mato

Au 14 avril 2001 :

La contre-offensive lancée par les Kadhafi alors que les insurgés étaient à 30 km de Syrte a fait reculer le front jusqu'à Ajdabyiah :



Ben Jawad, Ras Lanouf et Al Uqaila sont plus des villages ou des lieux-dits que des villes.
Brega est une toute petite ville.[/size]
Les positions évoluent très peu depuis une semaine, la situation est critique à Misratah, la 3e ville du pays.

Communiqué de Handicap International :
Lyon, le 31 mars 2011 - Handicap International prépare pour ces prochains jours le déploiement d’une mission d'urgence d'éducation aux risques des mines et restes explosifs de guerre en Libye.

Entre le 15 et le 23 mars, Handicap International a déjà conduit une mission d’évaluation sur place qui a recueilli des informations concordantes sur la présence de très nombreux restes explosifs de guerre (obus d’artillerie et de mortiers, roquettes, missiles, mines terrestres, grenades non explosés). D’importantes opérations de déminage seront nécessaires après la fin des hostilités. Dans l’intervalle, pour sauver des vies, l’urgence est à l’information et à la sensibilisation des populations au danger mortel de ces armes.

Le 30 mars, l'utilisation de mines anti-personnelles par les forces gouvernementales libyennes, menaçant la sécurité des populations civiles a été confirmée par Human Rights Watch.

Deux jours plus tôt, 24 mines anti-véhicules et entre 30 et 40 mines anti-personnelles ont été trouvées à proximité d’Ajdabiyah, une agglomération de 100 000 habitants que les forces gouvernementales libyennes ont occupée entre le 17 et le 27 mars.

Cette découverte fait suite à celle de mines anti-véhicules par des civils près de l’Université de Ghar Yunis à Benghazi. Toujours à Benghazi, les Nations unies ont localisé 12 entrepôts contenant des dizaines de milliers de mines anti-personnelles.
(...)
La Libye fait partie des 37 états qui refusent toujours d’interdire ces armes. Avant le conflit en cours, le territoire libyen était déjà pollué par des mines datant de la seconde guerre mondiale.

NB : Ces conteneurs sont aussi lancés du sol
via des lance-missiles genre "orgues de Staline".




Je signe


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 26 Avr - 17:06:45 par Mimi mato

Un petit rappel utile pour bien comprendre le yoyotage du front entre Syrte et Ajdabiah :


Bon, rien de bien neuf depuis le 14. Les morts se ramassent à la pelle, à Misratah en particulier mais côté Ajdabiah aussi, les combats sont également féroces dans le sud du pays :
C'est loin de Tripoli mais il n'y a guère que du sable entre la côte et ces montagnes.
Le nombre de fronts ouverts au sud (Nalut notamment) montre que l'argent disponible ne manque pas encore à Tripoli. (On se rappellera des 1.000 $/jour par mercenaire, plus les troupes immobilisées dans Tripoli autour du nid)

Lequel nid (Bab el-Aziziya, dans tripoli) a été bombardé hier ou avant-hier, quelques morts mais pas le "guide" :
Pendant ce temps, on continue de mourir en masse à Misratah, à l'Ouest et au Sud.
L'Italie semble vouloir se joindre à l'OTAN dans les frappes alors que les USA se sont retirés.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum