Popotisme International - L'esprit des révolutions arabes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

27022011

Message 

Popotisme International - L'esprit des révolutions arabes




L'occident ne pige que pouic au mana arabe
Nos politocards non plus !

Allah

Les jeunes, c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes ...
... surtout pour ma retraite de libéral !

En plus il sont non-violents, ils ne tuent pas leurs dictateurs !!


Il faut bien dire que les populations de l'occident sont tenues par des vieux cons - du même style que ceux qui nous tiennent ici aussi puisque nous sommes sous tutelle parisienne depuis des décennies - et ces vieux cons sont essentiellement des chefs de maffias économiques pourvues d'une immensément longue expérience du colonialisme au point que même les classes moyennes qu'ils contrôlent sont profondément aveuglées par les discours démagogues servant à les asservir : Ils les ont tellement intériorisés qu'ils ne savent plus penser-analyser-voir autrement que par rapport à ces baratins !!

Tout le monde semble d'accord pour admettre que l'arme principale de ce changement d'ère politique est l'intégration de la vidéo et celle d'Internet dans les téléphones portables et que ces gadgets sont surtout utilisés par les d'jeun's mais l'Occident a du mal à comprendre pourquoi ces mêmes d'jeun's, de tous les pays arabes pour le moment, n'hésitent pas à monter torse-poil et par milliers devant les mitrailleuses et les armes anti-aériennes braquées sur eux.

Les explications foireuses s'enchaînent comme des perles sur un collier de femme de taramea. Des mots d'usage jusque-là rare ou inconnu se font jour, népotisme, kleptocratie, ploutocratie, etc. La gangrène mondiale dont je parlais, celle du popotisme, a su se généraliser et s'identifier au point d'être nommée et isolée en tant qu'ennemi de l'humanité et de la Vie.

Les taramea et leur armada de popoti ne peuvent comprendre tellement ils vivent dans leur parasitisme en le voulant légitime mais la réalité est là : Ils sont l'ennemi principal de tout nuna'a et ils sont maintenant identifiés par ces "salopards de d'jeun's", "sauvageons", "drogués", "manipulés", etc., qui ont parfaitement compris que leur avenir n'existera pas tant que ces parasites-là seront actifs.

Le Fenua est plus que concerné, 97% du nuna'a en convient.
Les jeunes y sont la majorité.

Nous ne vivons pas dans une dictature mais dans une république bananière où les parasites sociaux politiques ont un très grand pouvoir mimétique pour entretenir un semblant de confusion qui n'a de prise que sur les générations précédentes et les plus isolés des autres car la grande majorité de ces taramea est identifiée et les jeunes ne sont pas massivement intoxiqués par leurs parau-parau anesthésiques de sens critique.

La tension et la dégradation de la situation économique sont énormes, il suffirait d'une étincelle pour que ça flambe dès à présent. Comme le nombre de chômeurs sans espoir continue et continuera d'augmenter (cf. leur pitoyable sketch de "budget 2011") l'étincelle devient de moins en moins nécessaire, le point d'auto-combustion est proche.

Enfermés dans leurs dialectiques et leurs réflexes de parasites et d'escrocs, nos élus et autres "responsables hau" sont coincés comme des petits Kadhafis dans leur petit Tripoli : Ils courent à marche forcée vers le plus profond de leur délire de privilégiés, isolés qu'ils se croient dans leur bulle stratosphérique-au-dessus-de-la-réalité. Cette réalité qu'ils savent pourtant parfaitement interpréter quand il s'agit d'alimenter leurs discours démagogiques pour espérer continuer à nous tenir en laisse.

Mais la réalité à présent parle de choses qu'ils sont incapables de regarder en face, incapables qu'ils sont de remettre fondamentalement en cause : Leur comportement d'escrocs-vampires. Ils sont même devenus incapables de simplement sentir la réalité !! Ils sont prisonniers de leur délire mégalomane et nous tueront tous si ça leur semble nécessaire pour maintenir l'illusion autour d'eux seuls.

Face à un tel blocage psycho-pathologique et à l'instar des Kadhafi, Saddam, Ceaucescu et autres Hitlers, la seule solution restante permettant de briser le carcan, de rendre son trajet normal à l'oxygène pour chacun d'entre nous n'est plus que l'euthanasie au minimum politique : Ils doivent dégager de là et rembourser tout ce qu'ils ont volé à la communauté avant de disparaître dans cette masse qu'ils n'auraient jamais du quitter.

pig pig pig ... Tous dehors ! ... pig pig pig

Twisted Evil Twisted Evil .. clown .. Twisted Evil Twisted Evil


Dernière édition par Mimi mato le Lun 2 Mai - 22:16:48, édité 1 fois
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Popotisme International - L'esprit des révolutions arabes :: Commentaires

avatar

Message le Sam 5 Mar - 8:01:45 par Motahiti

Io Mato,
C'est toujours un plaisir de lire tes posts sur TT et maintenant ici.
Je trouve intéressant la tournure des évènements dans le monde arabe et bientôt en Chine et pourquoi pas sur le Fenua, encore que nos d'jeuns soient plus intéressés par le dernier iphone, itouch ou encore gameboy.... Donc finalement à écrire tout haut, je préfère reprendre l'idée d'un changement spectaculaire en Polynésie. Il est vrai que nous n'avons pas les mêmes problèmes face à la Liberté. L'usage que nous en faisons est cependant criticable. Peut-être parce que nous sommes des enfants chanceux nés sous de bonnes coordonnées géographiques. C'est vrai pourquoi se faire "chier" quand on peut aller faire la bringue le vendredi et samedi soir? A chaque pays ses libertés et ses préoccupations finalement...
Je regardais encore ce matin un reportage sur TV5 monde, l'émission journalière "c'est dans l'air" le sujet portait sur la nouvelle réforme du bouclier fiscal, cheval de bataille de Sarko. Il met apparu encore une fois l'hypocrisie d'un système ayant fait ses preuves. Le capitalisme est-il un système monarchique déguisé comme pour Hallowen? Une bonne fée providencielle?
Aujourd'hui même les communistes bridés l'ont adapté à la sauce dictature, sous poudrée d'une liberté subjective.
Sur le Fenua, on peut se poser la question suivante: QUE POURRAIT-ON SUPPRIMER POUR QUE LE PEUPLE SE REVEILLE?

Sincèrement, je pense que nous sommes loin de la limite tolérable...
Personne ne bougera tant que des libertés de consommer ne seront pas atteintes. Le petit vendeur de fruit de Tunis a bien supprimer sa vie par désespoir et comme tu l'as dit sur TT "par pure survie". Une définition contradictoire de part sa conclusion, mais bien un appel à la liberté de vivre finalement.

A plus Mato

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 5 Mar - 10:34:15 par Mimi mato

Maeva Motahiti,

Merci pour le compliment mais je n'ai pas l'impression d'avoir un quelconque mérite, je dis et crie ce que je sens, c'est tout.

Oui, il est encore difficile de crever de faim pour la majorité mais ça avance de plus en plus vite dans ce sens, il suffit de regarder le nombre annuel de nouveaux chômeurs sur les 3 dernières années (on en est à plus de 13.000 pour 2010, pour 260.000 habitants)

Ici, nous sommes surtout victimes d'une "nouvelle" maladie de l'humanité, ce popotisme dont je parle régulièrement et que je sais avoir à devoir expliquer un peu plus précisément dès que j'aurais le temps et le plan. J'ai commencé avec le Taramea Huira'atira mais c'est plus pervers que ça encore et parfaitement-facilement identifiable à condition d'être averti. J'y reviendrais.

(Moi, c'est Mimi Mato, les deux : Ça veut dire "chat de montagne" en reo maohi, puma quoi. Mato tout seul c'est montagne et je n'aurais jamais cette prétention Smile )

A quand tu veux, c'est libre. Smile

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 5 Mar - 11:00:33 par Motahiti

Je vais lire le Taramea Huira'atira tout de suite...
Ok pour Mimi Mato, donc tu te défini(es)plus comme un chat de montagne ou un chat de goutière?
Blague à part, la bataille urbaine civile et civique me semble intéressante à développer. Si la Polynésie offre de jolies paysages avec des montagnes magnifiques c'est bien sur les toits des villes que nous devons entendre nos voix. Smile

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum