Jean-Max Brua - La grille

Aller en bas

24072010

Message 

Jean-Max Brua - La grille




La grille
Jean-Max Brua - 1971


Ça me revient tout ça.
Les mots, la rage de me dresser,
De faire mon cri de chien blessé,
Et ma chanson pour les forçats
Qui n'sont pas venus me trouver.

La Marie-Jeanne, elle a vingt ans,
Elle est pucelle, elle est sévère,
Elle veut pas rester à la terre.
Il y a justement ce restaurant
Qui cherche un couple de gérants.

Y a l'Bressant qui est d'accord,
On f'ra équipe à la machine,
Huit heures chacun et pas d'temps mort,
On f'ra jamais qu'deux mois d'usine.

Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs.

Ça me revient tout ça,
Il n'pouvait pas y arriver
Mais il voulait tellement l'prouver
Et ma chanson pour les forçats,
Où donc aurais-je pu la trouver ?

C'est con à manoeuvrer, une presse.
C'est pas du boulot pour la tête,
'suffit d'refaire les trois mêmes gestes :
Tu lèves la grille, tu sors la pièce,
Tu baisses la grille et ça fait l'reste.

Et la machine fait ses p'tits tas
De jouets d'plastique pour les bambins,
'faut juste faire attention aux mains
Mais y a la grille qu'est là pour ça.

Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs.

Ça me revient tout ça.
Cette fameuse grille, une fois sur deux,
l'Bressant, il la foutait hors-jeu,
On sait qu'ça va plus vite comme ça
Même que l'patron y ferme les yeux.

Puis y a la tête qui barre en couille,
La Marie-Jeanne, elle a vingt ans,
Elle a des seins comme du pain blanc,
Elle a des seins qui r'viennent, qui roulent
Dans ton crâne blanc, dans ton crâne blanc.

La machine qui barre en folie,
Cinq secondes pour garer tes doigts,
L'Bressant a débranché l'circuit,
Tant pis, tu continues comme ça.

Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs.

Ça me revient tout ça.
Cet homme qui glisse comme on s'endort,
La machine, comme une bête qui mord
Et cette détresse au bout du bras,
Ce chant de fou, ce cri de porc.

Et la machine qui fait ses p'tits
Comme une damnée bête en gésine,
Et l'inject' qui crache le sang
Et ces joujoux pour les enfants.
Joujoux pour les enfants.
Trois cent vingt cinq mille francs.
Machine qui crache le sang.

Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs,
Trois cent vingt cinq mille francs.
avatar
Mimi mato

Messages : 292
Date d'inscription : 21/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum